Une aile de l’école Très-Saint-Sacrement à Lachine sera reconstruite pour y installer cinq classes ainsi que des locaux polyvalents. Les travaux devraient commencer l’automne prochain.

Une partie de l’édifice du savoir devait être rénovée, mais a finalement été démolie. La Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) avait commencé des travaux de fenestrations avant de se rendre compte d’éléments structuraux instables.

«Ces déficiences ne pouvaient être constatées de l’extérieur en raison de la présence de plusieurs épaisseurs de maçonnerie», explique la porte-parole de la CSMB, Gina Guillemette.

Il s’est avéré qu’il était plus sûr et moins coûteux de démolir et de reconstruire que de corriger les problèmes existants sur le bâtiment.

«La décision a été prise de supprimer la section pouvant présenter des risques pour nos occupants. Nous avons donc obtenu l’autorisation du ministère afin de démolir le bâtiment», ajoute Mme Guillemette.

Joint par téléphone, un Lachinois impliqué en éducation, qui souhaite rester anonyme, qualifie la procédure d’irresponsable. «Il y a eu une mauvaise gestion, ils ont pris de l’argent public pour faire des réparations, pour au final tout détruire», lance-t-il.

La CSMB, qui n’a pas indiqué le coût des travaux, affirme que la perte se limite à quelques fenêtres et que certaines nouvelles fenêtres ont été récupérées pour un usage futur. Les travaux devraient s’achever en automne 2020.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!