Félix Côté-Bouvette, le 8 juillet dernier, a gagné la cinquième étape des Mardis cyclistes de Lachine, s’offrant ainsi un beau cadeau pour son 21e anniversaire.

Côté-Bouvette (FCB), qui a récemment quitté Châteauguay pour s’installer à Lachine, demeure plutôt méconnu du grand public. Le Messager l’a rencontré.

Le Messager Lachine-Dorval (MLD): À 21 ans, tu dois être un des plus jeunes cyclistes professionnels au Québec?

FCB: Je ne suis plus professionnel cette année. Je l’étais en 2013, lorsque je courais pour Ekoi Devinci, mais en 2014, je suis redevenu amateur. Je suis d’ailleurs très heureux de me remettre en forme après m’être cassé les deux coudes, il y a deux mois en Normandie.

MLD: Ton équipe c’est bien Vélosélect de Châteauguay?

FCB: Je cours avec Vélosélect, mais j’ai signé un contrat avec une équipe française, Bricquebec Cotentin, et voilà pourquoi je me trouvais en Normandie il y a deux mois.

MLD: T’es revenu au pays pour ta réadaptation?

FCB: Oui, mais je repars pour la France vers la fin de juillet.

MLD: Quelles sont tes ambitions?

FCB: Mon ambition est de gagner ma vie avec le cyclisme. Un professionnel gagne près de 50 000 euros. Ce n’est pas autant qu’un joueur de hockey, mais c’est un salaire décent. Une fois que ma vie sportive professionnelle sera terminée, j’aimerais acheter la boutique de vélo de mon coach, Czeslaw Lukaszewicz; qui m’a grandement encouragé depuis 10 ans déjà.

MLD: Tes conseils pour les jeunes qui veulent devenir cyclistes?

FCB: Il faut pédaler pour le ‘fun! ». Lorsque j’ai commencé le vélo sérieusement, il y en avait plusieurs qui étaient plus forts que moi, mais ils ne s’amusaient pas autant. L’un après l’autre, ils ont lâché le cyclisme. Parfois il faut pédaler cinq heurs heures sous la pluie pour s’entraîner. Si je n’avais pas de plaisir, endurer les moments « tough » serait bien difficile.

(Propos recueillis par John Symon)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!