Au déjeuner-conférence du Regroupement Affaires Lachine Inc. (RALI), le 21 mars dernier, à la Maison du brasseur, devant un parterre réunissant une centaine de participants, le maire de l’arrondissement de Lachine, Claude Dauphin, a abordé quatre thèmes: les forces en présence, le développement économique et immobilier, le financement des arrondissements, la refonte des règlements et le transport collectif, réunis sous le titre «L’heure est au bilan».

«L’arrondissement de Lachine est une place de choix pour réaliser vos projets, tant professionnels que personnels, car vous avez l’occasion de participer à une économie dynamique tout en profitant de la quiétude de son environnement, et cela, tout près du centre-ville de Montréal», a affirmé en introduction Claude Dauphin.

Le premier magistrat a rappelé les forces en présence à Lachine, et tout particulièrement le fait que près de la moitié du territoire est voué aux activités économiques, notamment grâce au parc industriel, situé dans le nord de l’arrondissement. Sans oublier le pôle récréotouristique, qui s’est beaucoup développé au cours des dernières années.

Développement résidentiel

Situés en plein centre de l’arrondissement (800 ménages) et dans Lachine-Est (3000 ménages), deux grands projets immobiliers entraîneront d’importantes retombées économiques pour les commerçants et professionnels, soit un peu moins de 14,5 millions de dollars (Lachine-Centre) et 54,1 M$ (Lachine-Est).

De plus, Me Dauphin a énuméré trois grands investissements en cours ou à venir à Lachine: l’hôpital de Lachine (66 M$), la bibliothèque Saul-Bellow (10,9 M$) et l’aréna Pierre «Pete» Morin (9,7 M$).

Financement des arrondissements

Le développement immobilier représente un enjeu de taille pour l’avenir de Montréal, dit Claude Dauphin, et Lachine représente un potentiel extraordinaire. Il va sans dire que des projets de grande ampleur nécessitent des investissements importants en termes de services de proximité aux citoyens et de ressources humaines.

«Cependant, l’argent n’est pas au rendez-vous pour rencontrer les engagements, car l’enveloppe budgétaire de Lachine est gelée depuis quatre ans, déplore le maire de Lachine. Pour remédier à ce manque à gagner chronique, l’arrondissement propose que son enveloppe budgétaire soit indexée annuellement afin d’absorber les augmentations liées au coût de la vie et à la hausse des salaires et des contrats».

L’arrondissement souhaite aussi, si nécessaire, obtenir le pouvoir d’imposer une taxe locale modulée en fonction des secteurs résidentiels et non-résidentiels. De plus, l’arrondissement songe à regarder la possibilité de regrouper certains services avec d’autres arrondissements, par exemple le déneigement.

Me Dauphin souhaite aussi obtenir des leviers financiers supplémentaires afin d’aider certains secteurs commerciaux à s’épanouir ou à se relancer. «Nous envisageons demander à la Ville de Montréal de mettre en place des programme incitatifs, comme des crédits d’impôt foncier, des subventions particulières ou d’autres programmes semblables, afin de venir en aide aux propriétaires et aux commerçants».

«Est-ce que la fusion avec Montréal a été profitable pour Lachine? Est-ce que la nouvelle formule de financement des arrondissements sera profitable pour Lachine?, se demande encore Claude Dauphin. Nous verrons ce que nous réserve l’avenir»…

Refonte des règlements municipaux

«Nous planchons en ce moment sur la refonte complète des règlements municipaux, a aussi annoncé le maire de Lachine. J’aimerais rappeler que la dernière révision remonte à 1992. En vingt ans, le monde a bien changé!»

Nous voulons aussi nous assurer de faire preuve d’imputabilité auprès des citoyens et des commerçants. Nous avons un devoir de transparence. Ce qui veut dire que toute la refonte fera l’objet d’une ou de plusieurs consultations publiques.

Transport en commun et gare dans Lachine-Est

L’administration Dauphin continue à travailler avec la Ville de Montréal pour améliorer la déserte de transport en commun à Lachine.

Un lien rapide et efficace entre l’arrondissement et le centre-ville notamment, demeure une préoccupation constante. Il y a eu une amélioration du service de transport en commun à Lachine et une démarche est présentement en cours par l’AMT pour l’aménagement d’une nouvelle gare à Lachine sur la ligne Montréal-Delson.

«J’ai rencontré récemment le ministre des transports du Québec, Pierre Moreau, à cet effet, en compagnie du député de Marquette, François Ouimet, Je rencontrerai aussi le PDG par intérim de l’AMT, Paul Côté, à ce même sujet», a ajouté Me Dauphin.

Cette éventuelle gare serait située à la hauteur de la rue Victoria et du boulevard Saint-Joseph, à deux pas du quartier de Lachine Est. Il y aurait l’aménagement d’un stationnement incitatif et d’un dépose-minute.

Selon le maire, ce qu’il faut c’est un lien vers le centre-ville qui amènerait les gens en 15 à 20 minutes, que ce soit par le truchement «d’une infrastructure lourde de transport collectif» ou d’autres projets comme la gare de train de banlieue dans Lachine-Est.

«Après 10 ans de l’expérience montréalaise, l’heure est au bilan. Il faut changer les règles du jeu, il faut de nouveaux outils de développement économique, il faut une nouvelle vision qui permettra aux résidants de s’épanouir et de pouvoir profiter d’une qualité de vie exceptionnelle», a conclu Claude Dauphin.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!