Hugo Lorini /TC Media Le Québérac a subi de légers dommages à la suite d'un incendie d'origine criminelle. Les dégâts ont été limités puisque les gicleurs se sont rapidement déclenchés.

Le restaurant Québérac, situé dans les Galeries Lachine, a subi de légers dommages à la suite d’un incendie d’origine criminelle qui s’est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi.

Un élément incendiaire, possiblement un bidon d’essence, a été trouvé par les pompiers, qui se sont rendus sur place après avoir été prévenus par la compagnie de système d’alarme vers 3h20.

L’enquête a été transférée au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

«L’endroit a été sécurisé et les enquêteurs interrogeront les commerçants des alentours», selon le porte-parole du SPVM, Raphaël Bergeron.

Dégâts
Les dommages ont été limités puisque les gicleurs du restaurant se sont rapidement déclenchés.

Une situation qui a soulagé le voisin du Québérac, le cordonnier Tommy Angeletti. Il a également confié à TC Media que le restaurant était fermé en raison des dégâts causés par le feu et l’eau.

Le restaurant Québérac a subi de légers dommages à la suite d’un incendie d’origine criminelle qui s’est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi. Les dommages ont été limités puisque les gicleurs du restaurant se sont rapidement déclenchés.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!