Charlotte Lopez De gauche à droite: Nicolas Dubeau, directeur des opérations, Anthony Vendrame, Président - Directeur Ventes & Marketing et Alexandre Vanier, directeur e-commerce et T.I.

Presque deux ans après sa création et avec près de 30 points de vente au Québec, la jeune entreprise Poches & Fils va maintenant s’exporter en France pour combler sa clientèle française.

Du haut de ses 25 ans, Anthony Vendrame, le président et fondateur de cette jeune entreprise de chandails à poches, ne veut en aucun cas perdre de vue les cinq piliers de la marque qui sont l’humour, l’authenticité, la qualité, l’audace, et la personnalisation.

Comme on peut le voir sur le site internet ou le Facebook, l’humour est sa marque de fabrique. «C’est primordial pour moi de m’amuser dans mon travail, lance Anthony. Je suis comme ça, j’aime faire des blagues et rigoler ; ma marque ne pourrait pas être autrement.»

Allier le sérieux d’une entreprise et la légèreté de la jeunesse, Anthony, diplômé d’HEC Montréal en 2014, en a fait le pari en vendant des poches personnalisées sur trois types de chandails différents, il y a maintenant 20 mois.

«La mère d’un de mes amis cousait des poches sur les chandails de ses fils pour le plaisir, j’ai trouvé l’idée intéressante, explique-t-il. Elle a commencé à coudre des poches pour moi, j’en ai vendu et je me suis entouré petit à petit de personnes de confiance pour monter l’entreprise, avec de plus en plus de couturières.»

Avec 10 000 chandails vendus la première année, une participation à l’émission Dans l’œil du Dragon qui a fait exploser sa visibilité, Poches & Fils, qui a maintenant 28 employés, a monté ses ventes à près de 60 000 chandails pour l’année 2016.

«Je ne pensais pas un jour créer une entreprise de vêtements, mais j’ai suivi la demande, commente-t-il. On est tous jeunes et peu expérimentés dans l’équipe donc maintenant on est accompagné d’un mentor en charge des finances, Alain Nolet, ancien directeur financier chez Lolë. Il est la sagesse au milieu de tous ces jeunes.»

Développement de marché et de produits pour 2017
Après un beau succès au Québec, Poches & Fils lorgne maintenant sur le marché français. «On voulait aller vers l’Ontario et l’Ouest canadien, mais la réponse n’était pas vraiment bonne, souligne Anthony. De nombreux Français nous demandent comment se procurer des chandails et ceux qui sont ici sont plusieurs à en ramener en France pour leurs amis et leurs familles, donc on s’est dit qu’on allait suivre la demande!»

L’année 2017 sera ainsi une grosse année pour Poches & Fils qui compte également dévoiler de nouveaux produits. «On pense que la marque commence à être assez forte pour pouvoir se dissocier de la poche, assure-t-il. On va donc créer des bas, des boxers, des chemises et aussi des maillots de bain.»

Ces produits n’auront pas tous des poches, mais auront des motifs qui peuvent rappeler celles déjà proposées en ligne ou en boutiques. Les chemises en auront probablement une, selon lui, mais seront aussi unies avec des motifs.

«On veut que chaque produit de Poches & Fils soit unique, on veut créer de la rareté et de l’exclusivité dans les poches proposées», conclut le jeune entrepreneur.

Il explique d’ailleurs que les produits vendus en boutiques (Simons, Sport Expert, Atmosphère…) auront un design exclusif à partir de l’hiver prochain. «Cinq chandails à poches que le client ne peut pas retrouver en ligne seront proposés dans les magasins.»

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus