Quentin Parisis Émilie Pomerleau, Guillaume Laprise, Julie Bélanger et Raphaël Ricards sont prêts à poursuivre l’aventure C’est Beau dans leurs nouveaux locaux.

C’est Beau, qui a rencontré le succès dans le domaine de la vente en ligne de produits et d’objets venus du Québec, installe sa première boutique sur l’Avenue du Mont-Royal.

Regrouper les artisans et designers québécois, leur offrir une vitrine et participer à leur développement, c’est le défi que surmontent quatre jeunes entrepreneurs montréalais associés dans C’est Beau.

Présent sur la toile depuis environ quatre ans, le site internet de C’est Beau est parvenu à générer un engouement et à créer une véritable communauté en regroupant plus de 30 000 abonnés sur Facebook. Le quatuor aux manettes de cette compagnie – Raphaël Ricards, Guillaume Laprise, Julie Bélanger et Émilie Pomerleau – a franchi une nouvelle étape le 23 novembre dernier en inaugurant une boutique, la première «physique» de C’est Beau, au 1556 de l’Avenue du Mont-Royal. «Raphaël a reçu beaucoup de demandes pour un point de vente. Certaines personnes préfèrent voir, sentir, goûter, essayer le produit», détaille Émilie Pomerleau pour justifier cette arrivée dans une boutique.

Des vêtements, des articles de cuisine, de la maroquinerie, de la nourriture, des articles de décoration; les produits proposés dans cet espace au style épuré sont variés, mais tous sont passés au crible avant d’être commercialisés. «On prend vraiment le temps de choisir des gens qui sont fiers de leurs produits, on s’assure que l’image visuelle est aussi belle que la qualité du produit», explique Émilie Pomerleau.

C’est Beau entend également organiser des ateliers au sein de ses nouveaux locaux pour que les clients puissent aller à la rencontre des artisans, les connaître, mieux appréhender les produits et la façon dont ils sont conçus.

Le choix de s’installer sur Le Plateau est apparu comme une évidence. «On veut tous habiter sur Le Plateau! On peut tout faire à pied, les rues sont belles», s’amuse Émilie Pomerleau. «Les gens sont sans doute plus ouverts à acheter des produits locaux. Ils en ont aussi plus les moyens, il faut le reconnaitre, même si nous avons vraiment toutes sortes de prix ici», explique-t-elle.

La qualité, le choix et la proximité resteront donc les maitres-mots pour parvenir à transposer le succès obtenu sur le net dans cet espace au cœur du Plateau.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!