Collaboration spéciale | Nelinelo Kevin Perard et Aurélie Saïz de Nelinelo.

Le commerce local est de plus en plus en vogue au Québec et particulièrement à Montréal. La startup nelinelo la bien compris et propose aux détaillants une plateforme Web regroupant tous leurs produits, facilement accessibles pour les consommateurs.

Kévin Pérard et Aurélie Saïz ont créé la startup nelinelo en 2017 pour faciliter la vente de seconde main dans Montréal. Ils ont cependant revu leur modèle d’affaires cette année et se concentrent désormais seulement sur les détaillants québécois.

«On a créé nelinelo au moment où Facebook lançait son marketplace et où l’application de seconde main Letgo prenait de l’envergure au Canada, lance Aurélie Saïz, directrice marketing. On a donc décidé d’intégrer les boutiques au concept, puis finalement de s’y consacrer entièrement.»

Avec pour mission de favoriser un achat plus responsable et de proximité auprès des  petits commerçants, nelinelo propose désormais un marketplace qui allie la géolocalisation à la force des réseaux sociaux.

Grâce à un forfait mensuel de 19$ ou 29$, les marques qui ont pignon sur rue pourront bénéficier de cette plateforme pour y vendre aussi leurs produits en ligne. Pour celles qui ont déjà un site e-commerce, nelinelo leur permettra de multiplier leur visibilité en mettant en place une redirection sur leur site Web.

«Magasiner local où que vous soyez»

«Il y a énormément de petits créateurs à Montréal, mais ils ne sont pas connus, car ils ont peu de visibilité. Notre marketplace va leur donner la chance d’être plus visibles, sans fournir des efforts de communication», explique Mme Saïz.

En effectuant une recherche par mot-clé, les consommateurs pourront découvrir des dizaines de marques proches de chez eux, comparer les prix et aller en boutique récupérer leurs achats s’ils le souhaitent, réalisés grâce au paiement en ligne Stripe. Nelinelo propose autant des objets, que des vêtements ou de la nourriture.

«Le but est vraiment de limiter les frais de livraison qui peuvent être très élevés sur les autres plateformes internationales et de favoriser la rencontre en boutique», lance la directrice marketing.

Ce nouvel Etsy ou Amazon version local et responsable propose à chaque détaillant de gérer sa boutique en ligne et ses conditions de livraison.

Kevin Pérard et Aurélie Saïz se concentrent pour le moment sur la ville de Montréal, mais comptent bien étendre leur concept à d’autres villes du Québec et du Canada.

«C’est un modèle d’affaire que l’on peut dupliquer n’importe où. Là où il y aura de l’offre, la demande suivra», commente Mme Saïz.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!