Steve Caron/TC Media Maka Kotto, député de Bourget.

Le caucus des députés du Parti québécois (PQ) de Montréal estime que le projet de la Cité de la logistique dans sa forme actuelle doit être revu pour générer une véritable croissance économique dans un environnement sain.

Dans le mémoire que les députés ont déposé à la suite des plus récentes consultations publiques, tenues dans le cadre du Droit d’initiative obtenu par les citoyens, les députés péquistes font écho aux inquiétudes entre autres, de bruit, des citoyens.

«Dans la circonscription de Bourget, des quartiers résidentiels seraient entièrement enclavés dans la future Cité de la logistique, alors que du côté de Hochelaga-Maisonneuve, le prolongement de l’avenue Souligny, tel que projeté, nuirait grandement à la qualité de vie de tout un secteur», peut-on lire dans le document.

M. Kotto et ses collègues du caucus ne sont pas contre la revitalisation des terrains industriels vacants voués à la relance économique.

«L’est de Montréal a été durement touché par des fermetures dans le secteur manufacturier et a un besoin de projets structurants, mais des projets qui doivent concilier les besoins des résidents, les besoins environnementaux et ceux de l’entreprise», croient les élus.

En 2017, «le souci de préserver, voire d’améliorer les conditions de vie des résidents doit guider les décideurs.»

Les députés péquistes remettent en question la nature des projets associés à la Cité de la logistique, la plus-value n’étant pas au rendez-vous, autant au chapitre du développement de la richesse que des perspectives d’emplois.

Ils interpellent leurs vis-à-vis libéraux pour qu’ils mettent en place, comme stipulé dans la Stratégie maritime, des moyens d’information, de consultation et de concertation en vue de favoriser l’acceptabilité sociale du projet.

Le député de Bourget et sa collègue de Hochelaga-Maisonneuve, Carole Poirier, demandent au ministère des Transports de modifier le tracé du prolongement de l’avenue Souligny pour qu’il emprunte plutôt l’axe sud du nouveau boulevard de l’Assomption pour rejoindre la rue Notre-Dame.

Le tracé actuellement prévu incommoderait un quartier complet de Hochelaga-Maisonneuve et risquerait de se retrouver à un jet de pierre du prolongement de l’avenue Souligny sur laquelle circulera une partie du trafic lourd du port de Montréal.

«Il est primordial pour la santé, la sécurité et la quiétude des résidents du secteur de parer aux effets de ce nouvel axe routier. Notre proposition éviterait à des centaines de personnes d’avoir une autre route bruyante dans leur environnement immédiat», indiquent les deux députés.

«Avec la construction du pont tunnel Louis-H.-La Fontaine et l’accroissement des activités du port de Montréal, les citoyens de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve ont vécu de grands bouleversements, souligne M. Kotto. Je comprends qu’assez c’est assez.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!