Catherine Paquette/TC Media Les poubelles publiques portent aussi des avertissements pour éviter le dépôt de sacs de poubelles par les résidents.

Mercier – Hochelaga-Maisonneuve, qui promet de mettre les bouchées doubles cet été pour embellir ses espaces publics, fait aussi appel au «civisme» de ses citoyens afin de remédier aux problèmes de malpropreté souvent décriés dans l’arrondissement.

«Nos citoyens vont pouvoir compter sur une équipe de cols bleus et d’étudiants dévoués, qui feront en sorte que la propreté deviendra un facteur de fierté dans notre arrondissement», a affirmé le maire Réal Ménard en conférence de presse au parc Lalancette.

Dès les prochaines semaines, une «brigade propreté» arpentera prioritairement les rues et les places publiques les plus achalandées, comme c’est le cas chaque année depuis 2014.

Les artères commerciales seront visitées plus régulièrement par les cols bleus, qui auront pour mandat de vider les poubelles trois fois par jour.

Une attention spéciale sera portée à la place Simon-Valois, à la promenade Ontario, au parc Morgan, au marché Maisonneuve et à la promenade Bellerive.

L’arrondissement dispose cette année de 5,3M$ pour la propreté, dont 620 000$ de plus que l’an dernier pour l’installation de nouveau mobilier urbain.

Dépôts sauvages
Malgré les efforts de l’arrondissement, la propreté est toujours un enjeu majeur dans Mercier – Hochelaga-Maisonneuve, où le problème de dépôt sauvage est souvent décrié sur les médias sociaux à coup de photos de rues malpropres et de poubelles qui débordent.

Le maire Réal Ménard fait appel aux citoyens pour remédier à la situation.

«Nous on a beau mettre 5M$ [pour la propreté], 90 cols bleus pour travailler avec beaucoup de professionnalisme, mais il y a une responsabilité citoyenne. Ça s’appelle le civisme», a-t-il souligné en conférence de presse.

En 2015, l’arrondissement a sévi 36 fois en envoyant des constats d’infraction à des commerçants et des résidents pour cause de dépôt sauvage. Le montant demandé aux commerçants varie entre 165 et 260$.

Depuis quelques années, 1100 affiches ont été installées pour contrer les dépôts sauvages dans les ruelles de l’arrondissement.

Les inspecteurs de l’arrondissement ont aussi remis 500 avertissements accompagnés d’aimants rappelant l’horaire de la collecte des déchets.

Faire plus
Pour le conseiller de projet Montréal Eric Alan Caldwell, «il serait toujours possible d’en faire plus» pour sensibiliser la population à l’importance de maintenir les lieux publics propres.

«Je suis bien attentif à ce que font mes collègues dans les autres quartiers», affirme-t-il.

L’élu fait référence entre autres à la campagne de sensibilisation de Verdun, où des affiches portant le message «Ordure! Tu m’as abandonné dans la rue» ont été installées contre les dépôts sauvages, les mégots de cigarette et les excréments d’animaux laissés sur la chaussée.

Les efforts de l’arrondissement se poursuivront après l’été «dans les endroits stratégiques», a précisé le maire Ménard.

Les poubelles seront vidées:
Trois fois par jour sur Ontario et Sainte-Catherine

Une fois par jour autour des stations de métro

Trois fois par semaine sur les autres rues

Trois fois par semaine dans les parcs

Une fois par jour au parc Morgan, au marché Maisonneuve et à la promenade Bellerive

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!