Leslie Meuraillon - TC Media La mairesse Christine Black avait averti que l'arrondissement allait agir à propos des boites de collecte de dons non conformes.

Après avoir lancé un ultimatum, l’arrondissement de Montréal-Nord a retiré 15 boites de collectes de dons qui ne se conformaient pas à la réglementation en cours.

«Le message que l’on veut envoyer, c’est que ce type de comportement n’est pas acceptable. Nous avons quand même laissé du temps aux propriétaires, mais nous constatons que certains ne souhaitent pas se conformer», a expliqué Christine Black, mairesse de l’arrondissement, alors que des cols bleus embarquaient des boites de collectes installées au croisement de la rue Piegon et du boulevard Gouin.

Une initiative saluée par l’organisme Le Support qui vient en aide aux personnes qui souffrent de déficience intellectuelle et qui possèdent plus de 100 boites à Montréal, dont cinq à Montréal-Nord.

«Les arrondissements sont envahis de boites d’entrepreneurs privés qui utilisent de faux noms pour récolter des dons. Nous sommes tout à fait pour que les municipalités mettent en place un règlement pour encadrer cette pratique», annonce Phlippe Sibes, directeur général du Support.

Avertissement et action
Avant de procéder au retrait des boites non conformes, l’arrondissement a prévenu les propriétaires par courrier, puis a apposé des autocollants sur les boites problématiques.

À la suite de cette opération, sur les 57 boites recensées à Montréal-Nord, 24 ont été retirées par les entreprises et organismes propriétaires. Dix-huit autres seront bientôt conformes.

Les 15 boites restantes posaient des problèmes d’insalubrité – parce que des déchets s’accumulaient autour – ou de sécurité, puisque mal fixées au sol. Elles appartiennent à six entreprises.

Ces boites sont désormais entreposées dans les locaux de l’arrondissement pendant 60 jours. Après quoi, l’arrondissement s’en défraiera. «Nous redistribuerons ce qu’elles contiennent aux organismes communautaires du quartier. Mais je ne pense pas que nous en arriverons là parce que ces boites coûtent cher, au moins 1000$ chacune. Leurs propriétaires vont certainement les récupérer», confie Mme Black.

L’arrondissement ne souhaite pour l’instant pas délivrer d’amendes aux propriétaires des boites. Des inspecteurs continueront à sillonner le territoire de Montréal-Nord pour surveiller que tout reste en règle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!