Facebook / Chris Boucher Chris Boucher pourrait rejoindre prochainement la NBA grâce à ses performances dans le championnat universitaire.

Attendu pour l’instant au deuxième tour du prochain repêchage de la NBA, Chris Boucher hésiterait toujours à poursuivre sa carrière universitaire.

Alors que le règlement de la grande ligue nord-américaine n’autorise qu’une seule inscription au repêchage qui se tiendra à la fin du mois de juin, le Montréalais de 22 ans vient de recevoir l’accord de la NCAA et de l’université de l’Oregon pour poursuivre son cursus avec les Ducks.

Une bonne nouvelle selon l’entraîneur montréalais Pascal Jobin. «Chris a un avenir brillant chez les pros, mais il n’a commencé le basket qu’à 18 ans. Il y gagnerait à travailler pendant encore une saison ses fondamentaux et son physique à l’université. L’année prochaine, il pourra être considéré comme un choix de premier tour.»

Une idée que ne partage pas son premier formateur, Igor Rwigema. «Beaucoup ont toujours douté de Chris. Mais lorsqu’on lui laisse sa chance, il la saisit. Si une équipe a un plan de développement avec lui, il va réussir. En revanche, s’il continue au niveau universitaire, les attentes seront plus élevées et rien ne lui assure de séduire toujours toutes ces équipes.»

Avant de prendre sa décision, Chris Boucher devrait prendre part au printemps à différentes sessions d’entraînements avec les franchises intéressées.

Dans la lignée de Samuel Dalembert
La trajectoire de Chris Boucher semble suivre celle de Samuel Dalembert, le pivot canadien d’origine haïtienne, qui a grandi à Montréal avant d’être repêché à la 26e place en 2001 et de briller avec Philadelphie, Sacramento, Houston, Dallas ou encore les Knicks de New-York jusqu’en 2015 et un exil en Chine.

Piliers défensifs de leurs équipes respectives, Dalembert et Boucher partagent de nombreuses similitudes. «Mais Chris a la capacité de tirer de loin et son profil est davantage adapté au basket moderne», estime Igor Rwigema.

Boucher pourrait succéder au Québécois originaire de l’Outaouais, Olivier Hanlan, qui avait été repêché par le Jazz d’Utah au 42e rang l’an prochain. Ce dernier, qui évolue à présent en Lituanie, n’avait cependant pas été conservé par l’équipe évoluant à Salt Lake City.

Les Montréalais Kris Joseph (sélectionné par Boston en 2012) et Joël Anthony, double champion NBA avec le Heat de Miami en 2012 et 2013, sont les derniers natifs de l’île à avoir intégré la ligue.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!