Yves Provencher/Métro

En service depuis un peu plus de deux ans, la ligne Mascouche a connu une hausse d’achalandage l’an dernier, mais ses stationnements incitatifs sont demeurés parmi les plus sous-utilisés du réseau de trains de banlieue de l’Agence métropolitaine de transport (AMT).

Mis en service en décembre 2014 au coût de 671,4 millions de dollars, le Train de l’Est a connu une hausse d’achalandage de 25% entre 2015 et 2016, montre le plus récent rapport annuel de l’AMT.

Deux de ses arrêts, la gare Sauvé et la gare Pointe-aux-Trembles ont affiché les hausses les plus élevées du réseau avec près de 183% et 153% respectivement.

La gare Sauvé, qui accueille des trains depuis juillet 2015, a enregistré près de 177 000 passages, tandis que celle de Pointe-aux-Trembles, inaugurée deux mois après, en a enregistré près de 106 000.

Les stationnements incitatifs de la ligne Mascouche ont eux aussi été plus fréquentés l’année dernière. Toutefois, leur taux d’occupation n’est passé que de 56% en 2015 à 65% en 2016, les plaçant au dernier rang des stationnements des six lignes de train de banlieue.

Le stationnement de la gare Pointe-aux-Trembles a fait particulièrement pâle figure en 2016 avec un taux d’occupation de 37%, mieux que les 28% de l’année précédente, mais moins que tous les autres stationnements incitatifs de la ligne.

En comparaison, la gare Rivière-des-Prairies, plus achalandée que celle de Pointe-aux-Trembles, avait un stationnement de moindre capacité, mais occupé à 97%. Elle a toutefois été inaugurée en novembre 2014, près d’un an avant sa voisine.

La ligne Mascouche relie la Rive-Nord et l’est de Montréal au centre-ville en passant par  13 gares, dont 10 construites précisément pour le projet.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!