Ralph-Bonet Sanon | TC Media Le Montréal Élite affronte une autre équipe de niveau AA sur la glace du Centre sportif et culturel du Collège St-Jean-Vianney le samedi 2 décembre 2017.

Deux semaines et demie avant l’arrivée prévue de centaines de hockeyeurs de l’Est canadien, le président du 44e tournoi national bantam de Montréal-Est a appris que l’aréna du Centre récréatif Édouard-Rivet (CRÉR) ne sera pas prêt à temps. S’est ensuivie une «atroce» réorganisation pour la tenue d’un important événement.

«Quand j’ai su, j’ai pensé à tout lâcher», confie Bruno Santori, qui présidait le tournoi pour la première fois cette année et le planifiait depuis juin. «C’est un baptême de feu, mais quand t’es passionné, tu te dis que tu passeras au travers», ajoute celui qui est aussi vice-président de l’Association du hockey mineur de Montréal-Est.

Fondé par le collaborateur de TC Media Jim Orrell en 1973, le tournoi a attiré des centaines de hockeyeurs de 13 et 14 ans au CRER durant quatre décennies.


À ce sujet:


Cette année, il réunissait 48 équipes de 15 joueurs chacune, en moyenne, venues du Québec, de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse. Il comptait aussi sur l’appui de 240 bénévoles accompagnateurs, 30 autres affectés à son bon déroulement et 12 commanditaires.

«Je ne pouvais pas annuler le tournoi. C’est pour les jeunes», relève M. Santori, en soulignant qu’une équipe du Cap-Breton a roulé 14 heures pour venir jouer.

«Frais supplémentaires»
Étant donné les inconvénients occasionnés, la Ville de Montréal-Est a aidé à trouver d’autres installations pour le tournoi, même si louer des heures de glaces dans des arénas montréalais lui occasionnera «des frais supplémentaires».

«L’important aussi était d’assurer la continuité du tournoi pour des raisons d’engagement envers les équipes déjà inscrites, l’importance de ce tournoi dans l’est de Montréal et en tout respect à tous ceux et celles qui y travaillent depuis plusieurs mois», soutient le maire Robert Coutu.

Le montant des frais sera connu qu’après le tournoi et pourrait être épongé en accordant des heures de glace à la Ville de Montréal une fois le CRER rouvert, indique la Direction des communications, de la culture et de la communauté de la Ville de Montréal-Est.

Le CRER est inaccessible en raison d’un retard dans ses travaux de rénovation majeure et d’agrandissement entamés à l’été 2016.

À une semaine près
Après des tractations, le tournoi a trouvé domicile en majeure partie à l’aréna du Collège St-Jean-Vianney, dans le quartier Rivière-des-Prairies de Montréal. Des matchs ont aussi été prévus à l’aréna Chaumont, dans l’arrondissement d’Anjou et des finales, à l’aréna Rodrigue-Gilbert, dans le quartier Pointe-aux-Trembles.

Ainsi, à une semaine de l’ouverture prévue du tournoi, ses organisateurs ont dû conclure leurs ententes avec des commanditaires, ainsi que leur commande de trophées, médailles et bannières, en plus d’informer 48 équipes du changement d’emplacement. «De quoi devenir fou», illustre M. Santori.

Plusieurs activités ont dû être reportées afin d’accommoder l’événement, ce dont la Ville de Montréal-Est et M. Santori se disent reconnaissants.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!