Le maire de Montréal-Est a présenté le 18 novembre le budget de son administration pour 2016. Un budget global en baisse de 3,49%, composé notamment d’importants investissements sur deux ans et une hausse de 25$ de la taxe sur l’eau pour les résidents.

Avec un budget estimé à 37 640 000$, cette baisse de 3,49% par rapport à 2015 (39 000 000$) est une bonne nouvelle selon Robert Coutu, maire de la ville.

« Je m’attendais à une augmentation, a-t-il reconnu lors de la séance ordinaire du conseil municipal du 18 novembre qui a adopté à l’unanimité ce budget. Mais c’est un budget plus réaliste, équilibré. On veut tout faire, tout avoir, mais il faut respecter nos capacités ».

Questionné par TC Média, Robert Coutu évoque l’avenir : « C’est un budget de transition qui permettra à Montréal-Est de se remettre à jour, tant au niveau des bâtiments que des équipements. On se dirige vers une stabilité à long terme, c’est un bon signal pour les citoyens ».

Le maire compte néanmoins sur de prochains investissements sur son secteur avant de présenter, dans les mois à venir, des perspectives plus ambitieuses. « Des investissements vont arriver dans les deux prochaines années », assure M. Coutu, citant notamment les entreprises Valero et Suncor.

Pour attirer de nouvelles entreprises ou conserver leur présence sur le sol de Montréal-Est, la Ville a décidé de baisser « pour la troisième année consécutive » le taux de la taxe foncière destinée aux immeubles industriels « de 2% », explique M. Coutu.

« Mais, on reste prudent. Si l’on reçoit des subventions ou d’autres rentrées d’argent, ce ne sera qu’une bonne nouvelle. Quoi qu’il arrive, la Ville est en très bonne santé financière ».

La rénovation du centre récréatif budgété sur deux ans
Du côté des dépenses, un large volet des 19 310 000$ budgétés en 2016 pour l’amélioration des infrastructures, des équipements et la construction de bâtiments sera consacré pour la rénovation du centre récréatif Édouard-Rivet qui devrait coûter entre 17 et 18 M$. Celui-ci sera financé sur deux ans.

Ces travaux aboutiront à la réouverture de la piscine « début 2017 », promet M. Coutu qui assure également que 4 M$ par année seront attribués à « la mise à jour des rues, des égouts et des aqueducs ».

Une réfection de la rue Sherbrooke a également été évoquée. Celle-ci débutera en 2018 et devrait coûter, à terme, près de 30 M$.

La taxe sur l’eau passera de 75 à 100$
S’il ne nie pas avoir été déçu par le montant de la vente de l’église Saint-Octave (1M$ espérés, transaction conclue finalement à 500 000$ avec l’entreprise de développement immobilier Magma), le Maire de Montréal-Est assure réaliser de belles économies.

« L’entretien de l’église nous coûtait 100 000$ par an et 2M$ auraient été nécessaires pour sa rénovation. Avec cette vente, l’administration pourra récupérer 350 000$ de taxes par an ».

Une rentrée d’argent qui n’empêche pas la Ville d’augmenter la taxe sur l’eau au 1er janvier 2016. Celle-ci passera de 75 à 100$ par an, par logement. Une hausse « symbolique » pour Robert Coutu.

« Nous devons consommer de manière responsable, explique-t-il. En réalité, le coût est supérieur et il faut avoir une conscience environnementale, éviter le gaspillage. Les gens doivent avoir la valeur de l’importance de l’eau. Je veux éviter les compteurs d’eau. Ce prix ne variera pas durant 4 ou 5 ans, c’est sûr ».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!