Archives TC Media Le vidéoclip de cet hymne sera en partie tourné au bord du fleuve Saint-Laurent et de la rivière des Prairies.

Dès le 11 janvier, les répétitions pour interpréter le prochain hymne de l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles ainsi qu’un spectacle musical et théâtral, réalisés pour le 375e anniversaire de la Ville, vont débuter. Une chorale est en cours de formation.

«Nous voulons que cette chorale soit intergénérationnelle et multiculturelle, qu’elle soit un échantillon qui représente l’arrondissement afin d’essayer de rejoindre tout le monde», explique Nadine Guertin, présidente de la Société pour la promotion des bienfaits de l’apprentissage de la musique (SOBAM).

En charge de la mise en place de cette chorale, l’organisme basé à Pointe-aux-Trembles est à la recherche de 40 à 50 personnes. «Mais on ne refusera personne», précise Nadine Guertin, qui attend «des enfants à partir de 6 ans, des adolescents, adultes et personnes âgées, mais aussi des hommes, plus difficiles à chercher».

Un air inspiré par Les corons de Pierre Bachelet
Alors que les paroles définitives de cet hymne devraient être dévoilées d’ici la fin du mois, l’enregistrement des compositions musicales a débuté fin décembre et les premières répétitions débuteront mercredi 11 janvier à la Maison de la culture de PAT.

L’air devrait reprendre celui des Corons, l’une des célèbres œuvres de Pierre Bachelet, sortie en 1982, qui fait référence à l’histoire minière du nord de la France.

«C’est une bonne référence, certifie Donald Berrigan, coordonnateur au Centre multimédia de l’Est de Montréal, l’un des partenaires de ce projet. Ce ne sera pas une musique pop qui va susciter l’enthousiasme durant seulement quelques semaines avant d’être jetée aux oubliettes. On veut créer un frisson qu’on va vivre autant de fois qu’on va l’entendre.»

Cet air et les paroles devront être validés dans les prochains jours par les différents partenaires et par l’arrondissement qui a octroyé un contrat de 119 000$ à ce projet qui verra également la création d’un vidéoclip d’environ 4 min. Celui-ci sera tourné, avec la présence de la chorale, au bord du fleuve Saint-Laurent, de la rivière des Prairies et dans d’autres lieux symboliques du territoire dès la fin du mois de février.

.

Un spectacle sur les femmes qui ont marqué Montréal
Avant la présentation de cet hymne et de son vidéoclip aux citoyens de l’arrondissement les 12 et 26 août, un spectacle de 70min, intitulé Montréal au féminin verra le jour, mêlant musique, théâtre, poésie, mais aussi images, costumes, photos et peinture d’époque.

Une dizaine de tableaux se succéderont, avec la présence de chanteurs professionnels, mais également les volontaires de la chorale formée pour ce 375e anniversaire.

«L’objectif est de montrer les groupes de femmes qui ont marqué l’histoire depuis la création de la Ville», assure Nadine Guertin, présidente de la SOBAM, citant notamment les Filles du Roy et des religieuses, comme Marguerite d’Youville, «qui ont multiplié les projets pour aider les plus pauves.»

D’autres représentations devraient être au programme d’ici la fin de l’année dans des écoles de RDP-PAT. Une tournée est également espérée dans d’autres établissements de l’île.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus