Gracieuseté. Le projet UniCité sera composé d'unités résidentielles locatives et d'une épicerie au rez-de-chaussée.

Suivant  les traces des projets immobiliers qui poussent comme des champignons dans le Vieux-Rosemont, un nouvel immeuble de 175 unités locatives verra le jour au 5300, rue Molson, d’ici l’été 2019.

Après les condos MUV, Rosemont les Quartiers et les Habitations Le Pélican, c’est au tour de l’UniCité de laisser sa marque sur le pâté de maisons situé entre la rue Masson et le boulevard Saint-Joseph, là où se sont installées durant les dernières années des milliers de ménages.

Propulsé par l’entreprise Cogir Immobilier, le Fonds immobilier de solidarité FTQ et l’organisme Bâtir son quartier, ce projet construit sur le terrain d’une ancienne manufacture de teinturerie promet d’être rassembleur, selon ses créateurs.

«UniCité c’est l’union de différents espaces, résidentiels et commerciaux, mais ça fait aussi référence au développement mixte. En effet, on retrouvera une coopérative d’habitation gérée par Bâtir son quartier au septième et dernier étage de l’immeuble», souligne Jean-Marc Bélanger, vice-président exploitation pour Cogir Immobilier.

Effectivement, les partenaires se sont engagés à inclure 23 unités de logement à prix abordable et 28 logements communautaires dans leurs plans.

«Nous sommes très heureux de cette expression de mixité dans ce projet. Surtout parce que nous savons à quel point il n’est pas simple d’intégrer tous ces aspects dans un seul édifice», affirme Édith Cyr, directrice générale de Bâtir son quartier.

Celle-ci reconnaît que les développeurs immobiliers auront dû faire preuve de beaucoup de patience pour peaufiner la mouture finale d’UniCité, afin qu’elle intègre du logement social et communautaire.

D’ailleurs, les plans ont été revus depuis les deux dernières années, l’Arrondissement les ayant approuvés en février.

Le projet inclura aussi une épicerie de la bannière IGA au rez-de-chaussée, afin d’offrir un commerce de proximité additionnel dans le quartier. Près de 400 emplois devraient être créés à la suite de la construction de l’édifice.

De plus, un stationnement intérieur de 148 cases sur deux niveaux au sous-sol offrira 60 espaces pour la clientèle commerciale.

Échéancier des travaux
Des travaux d’envergure ont déjà commencé sur le terrain qui fait face au parc du Pélican. L’ancienne manufacture n’est désormais plus qu’un tas de gravats et l’excavation des sols a été amorcée.

Mme Desmarais, une citoyenne qui habite dans le secteur, s’est présentée lors du conseil d’arrondissement du 7 mai, pour faire part de son inquiétude à propos de la qualité de vie des résidents aux alentours du chantier. Cette dernière affirme être incommodée par la poussière des rebus de démolition et par les passages fréquents et tôt des camions.

Interrogé à ce sujet, le directeur de construction pour Cogir Immobilier, Éric Perreault, indique que les amoncellements de pierre concassée seront retirés du lot d’ici les deux prochaines semaines. Ensuite, les camions seront redirigés vers la ruelle au nord du projet, située à l’arrière du bâtiment de la chaîne de restauration rapide McDonald’s.

Les excavations qui dureront encore deux mois se termineront en août. Puis les fondations seront coulées et la structure de béton de l’édifice devrait être complétée en décembre. Les travaux d’aménagement intérieur se poursuivront tout l’hiver, puisque la livraison de l’UniCité est prévue en août 2019.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!