Google Street View Un travailleur est décédé, emporté entre deux rouleaux d'extrusion, dans une entreprise du boulevard Thiemens, au nord du boulevard Henri-Bourassa.

Un travailleur a connu une fin atroce lundi à Saint-Laurent. L’homme est décédé après être tombé dans une machine d’extrusion de plastique de l’usine d’emballage Nu-B, située au 7275, boulevard Thiemens.

La mort de l’homme de 56 ans a été confirmée dans la soirée par l’entreprise. Les secours avaient été appelés vers 12h30, après que l’employé se soit retrouvé coincé entre deux rouleaux d’extrusion.

«Le travailleur est monté sur un escabeau de quatre pieds pour récupérer une retaille de plastique coincée dans les rouleaux. Sa main a été entraînée, puis son corps jusqu’au torse, dans l’espace de cinq pouces entre les rouleaux», a expliqué Marie-France Vermette de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Il a été transporté à l’hôpital avec des blessures majeures et son décès a été constaté sur place.

«Les circonstances de l’accident restent à être précisées», selon le communiqué de Nu-B, qui indique aussi que l’entreprise offre «son entière collaboration dans le cadre des enquêtes qui sont actuellement menées par le Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM) et par la CNESST».

Les trois lignes d’extrusion ont été arrêtées, car la CNESST a jugé qu’il y avait un danger d’entraînement. Leur utilisation demeure interdite tant que l’entreprise ne se conformera pas aux demandes des inspecteurs de la CNESST, qui seront formulées après leur analyse.

«Ils pourraient par exemple demander des nouvelles normes de travail plus sécuritaires ou l’installation de garde-corps», a ajouté Mme Vermette.

L’extrusion est un procédé dans lequel du plastique est forcé à travers une machine afin de le faire fondre et de le faire ressortir sous une autre forme.

Nu-B, une entreprise qui existe depuis 2011, se spécialise dans la fabrication d’emballages en plastiques recyclés. La compagnie a fait savoir qu’elle ne fera aucun commentaire par respect pour la famille de la victime.

En 2015, 69 travailleurs sont décédés à la suite d’un accident du travail au Québec.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!