TC Media/Marilyne Demers Devant les besoins grandissants des résidents à faible revenu de Saint-Laurent, la COCLA a ouvert le restaurent communautaire Fogo au début octobre.

Manger à moindre coût est maintenant possible dans l’arrondissement de Saint-Laurent. Le Fogo Saint-Laurent – Grillades portugaises, un premier restaurant communautaire, a désormais pignon sur le boulevard Décarie, ce qui permettra en plus d’assurer la pérennité de la COCLA.

La Corporation communautaire laurentienne (COCLA) a mis en place ce service au début du mois d’octobre dans les locaux d’une ancienne pizzeria, afin de répondre à la demande alimentaire et socioéconomique.

«Les besoins sont immenses, mais les ressources sont limitées» déplore l’agent de développement pour COCLA, Ibrahima Touré.

Le menu à moindre coût propose entre autres des repas à 16$, qui comprend un poulet entier accompagné de frites, d’une salade et d’un breuvage.

À la fin de la journée, les aliments qui n’ont pas servi sont remis à l’épicerie communautaire, située dans les locaux de l’organisme, sur la rue St-Louis. «Cette initiative s’inscrit dans la lutte contre le gaspillage», explique-t-il.

Le développement durable est primordial pour l’organisme, qui utilise majoritairement des produits locaux.

Services bonifiés
Le Fogo, qui signifie feu en portugais, permet de bonifier l’offre de services de l’organisme. Entre mars 2015 et avril, COCLA a distribué 380 tonnes de nourritures, ce qui représente plus de 1,1 M$, aidant quelque 8 250 personnes, dont 75% sont des résidents de Saint-Laurent.

La demande a d’autant augmenté avec l’arrivée de réfugiés syriens. Plusieurs d’entre eux se tournent vers la COCLA pour obtenir de l’aide, d’où la nécessité de mettre en place un nouveau service.

«Parfois, une vingtaine de personnes attendent devant les portes de l’organisme. Il y a souvent une file d’attente à l’ouverture», soutient le bénévole Ouazzani Ali, qui a aussi recours aux services de COCLA depuis plusieurs années.

Pour lui, il s’agit d’un lieu d’échange et de solidarité.

fogo-resto-interieurLe restaurant communautaire est d’ailleurs fermé le lundi pour permettre la tenue d’activités communautaires dans le but de briser l’isolement.

Des bénévoles, des stagiaires et des personnes souhaitant réintégrer le marché du travail se joindront bientôt à l’équipe à titre d’aide cuisiner, serveur ou encore préposé au service à clientèle. Ils seront supervisés par des professionnels.

Actuellement, le Fogo compte quatre employés. Un coordonnateur s’ajoutera aussi au cours des prochaines semaines.

Situation financière
Implanté dans la communauté laurentienne depuis 32 ans, COCLA œuvre auprès des communautés de différents horizons depuis les dernières années. Comme il a un manque à gagner à la suite de coupes imposées par les gouvernements provincial et fédéral, l’organisme récupèrera les profits du restaurant communautaire pour boucler son budget.

«Les ressources se font de plus en plus rares. Il faut donc trouver des moyens intelligents pour pouvoir combler ce manque de financement», soutient M. Touré.

La subvention de Santé Canada est notamment passée de 30 000$ en 2015 à 3 000$ cette année. Avec la fin du programme Québec en forme en avril, l’organisme a aussi perdu quelque 25 000$.

Historique
1984
– La Corporation culturelle latino-américaine de l’amitié voit le jour
1985 – COCLA s’installe à l’église Unie du Canada sur la rue de l’Église
1989 – Les services sont élargis pour desservir l’ensemble des communautés culturelles
2006 – COCLA déménage dans son local actuel, rue Saint-Louis
2011 – L’organisme se réoriente dans le domaine de la santé et nutrition
2014 – Consolidation de l’épicerie communautaire
2016 – Ouverture du restaurant communautaire Fogo

Restaurant communautaire Fogo: 825, boulevard Décarie
Heures d’ouverture:
Mardi au vendredi: 11h à 21h
Samedi au dimanche: 13h à 21h
Fermé le lundi

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus