Johanna Pellus/TC Media La directrice de l'arrondissement, Véronique Doucet, assistait à son dernier conseil, mardi. Isabelle Bastien (à droite) assurera l'intérim.

Véronique Doucet quittera cette fin de semaine son poste de directrice de l’arrondissement de Saint-Laurent, après y avoir passé près de 23 ans. Elle devient directrice du Service de développement économique de la Ville de Montréal, «une continuité logique, pour elle, puisque Saint-Laurent est le premier pôle économique du Québec», selon elle.

C’est néanmoins la voix chargée d’émotion qu’elle a annoncé, lors du conseil de mardi, la nomination de sa remplaçante par intérim, Isabelle Bastien, présentement directrice des services administratifs.

«J’ai grandi, pas seulement à Saint-Laurent, mais au sein de l’organisation. Nous avons toujours cherché à faire des projets qui sortent de l’ordinaire. Nous nous sommes démarqués en ayant une approche client, comme une entreprise», résume Mme Doucet.

En plus d’une salve d’applaudissements, le conseil a unanimement souligné le travail de Mme Doucet, qui était directrice de l’arrondissement depuis 2012. Le maire Alan DeSousa a insisté sur le lien de confiance qu’elle a tissé avec les élus, les différents services et les citoyens.

«J’ai grandement apprécié votre professionnalisme, vous avez créé une famille entre le conseil et la direction», a ajouté le conseiller de Côte-de-Liesse, Francesco Miele, lui aussi ému.

Depuis 1994, Véronique Doucet a occupé différents postes au Service de la taxation. Après les fusions municipales, elle a mis sur pied et a dirigé le Bureau du citoyen et la première Patrouille de sécurité urbaine.

«J’ai vu tout son cheminement, se souvient la conseillère de Norman-McLaren, Michèle D. Biron, élue depuis 35 ans. La métropole va gagner, mais je vais m’ennuyer d’elle.»

Dans ces nouvelles fonctions, qu’elle débutera le 20 mars, Mme Doucet s’assurera d’avoir la meilleure offre de service possible pour les entreprises de l’île de Montréal.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus