Gracieuseté/Arrondissement de Saint-Laurent Une quinzaine d'enfants ont fait le trajet entre leur école et leur quartier à vélo, vendredi.

Des élèves de l’école Laurentide ont créé le Vélobus, un projet de transport actif qui promeut l’utilisation du vélo plutôt que de l’autobus entre le quartier Chameran et leur école.

Les enfants de de 6e année ont fait leur première sortie de l’année scolaire en Vélobus, vendredi. Le principe est de parcourir en vélo les quatre kilomètres entre le quartier Chameran, où résident la majorité des élèves, et leur école. «Des groupes de 15 enfants sont encadrés par 4 professeurs, à l’aller et au retour», indique Yannick Lacoste, professeur d’éducation physique à l’école Laurentide.

L’idée est née l’année dernière alors que des jeunes ont collaboré avec l’organisme VertCité pour favoriser le transport actif. «On a mis en place un comité vert où les enfants ont indiqué leur souhait de baliser un parcours cyclable avec un logo entre le quartier Chameran, où une grande majorité habite, et leur école», explique Philippe Marchand, coordonnateur de projet à VertCité.

Les élèves ont participé à un concours de design pour créer le logo, puis la meilleure proposition a été réalisée par un graphiste. «Pour le moment, on a peint le symbole au début et à la fin de la route, qui passe par les écoles Jean-Grou et Édouard-Laurin. Treize autres endroits seront marqués d’ici les prochaines semaines», ajoute M. Marchand.

Embûches

Le trajet a été choisi pour ses pistes cyclables déjà existantes. «On rencontre toutefois des embûches, car le quartier Chameran est enclavé. Il faut faire des gros détours et ce n’est pas toujours bien indiqué», indique M. Lacoste.

Selon Philippe Marchand, certains enfants pourront emprunter le chemin seuls, indépendamment de l’activité Vélobus. «La route est beaucoup mieux balisée qu’avant, donc les élèves les plus autonomes pourront s’y retrouver facilement», dit-il.

Mobilité active

Un nouveau parcours cyclable est balisé entre le quartier Chameran et l’école Laurentide.

Les étudiants à l’origine du projet ont fait partie du programme «Plein air, santé et environnement» mis en place l’année passée. L’objectif est de participer à des projets concrets qui encouragent les saines habitudes de vie et le respect de l’environnement.

«Trois des six élèves qui ont fait le logo, maintenant rendus au secondaire, étaient présents pour l’inauguration vendredi. Ils étaient fiers de leur projet et de voir les cohortes suivantes en profiter», révèle M. Lacoste.

Ce projet s’intègre dans le programme Quartier 21 de VertCité. «L’idée est de désenclaver Chameran en bonifiant le transport actif et les espaces verts», explique M. Marchand. Quartier 21 bénéficie d’une enveloppe de 130 000 $ sur trois ans octroyée par la Ville de Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!