Gracieuseté/Arrondissement de Saint-Laurent Certaines installations de l'arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles seront bientôt mieux adaptées aux besoins des aînés.

Les aînés du quartier Chameran pourraient avoir des sentiers spécialement conçus pour eux dans le parc Painter, à Saint-Laurent. La création de trois boucles de difficulté variable avec des haltes leur permettrait de faire de l’exercice.

Ce réseau de sentiers actifs vise la pratique d’activités physiques en toute saison. Le niveau des trois boucles sera déterminé par la distance à parcourir et de l’intensité des exercices proposés. Pour ces derniers, les aînés pourront utiliser le mobilier urbain existant, comme les bancs, et bénéficieront de l’installation d’exerciseurs de type «Trekfit».

Inciter les personnes de cette tranche d’âge à demeurer actif peut consister un défi, selon l’administration laurentienne, qui attend l’approbation de la ville-centre pour lancer le projet. L’arrondissement est admissible à une subvention de 200 000 $ par année dans le cadre du programme Municipalité amie des aînés et Accessibilité universelle.

Dans le cadre du projet, Saint-Laurent compte aussi revitaliser les sentiers ceinturant le parc Painter, point de départ des parcours. L’ensemble serait ponctué de panneaux pour expliquer les mouvements à réaliser.

«Il s’agira de la première étape d’un réseau structurant de parcours actifs sur le territoire laurentien, en adéquation avec nos plans de développement social, de déplacements et de développement durable», explique le maire, Alan DeSousa.

L’arrondissement compte déjà des exerciseurs pour adultes dans les parcs Caron, Bois-Franc, Noël-Sud et Raymond-Vidal. Les terrains de pétanque et de bocce sont également très fréquentés par les aînés, de même que le boulodrome situé au sous-sol de la Cour municipale, sur la rue Saint-Germain.

Si le projet est adopté par Montréal, Saint-Laurent compte tenir des ateliers de création participative cet hiver afin de consulter les résidents sur leurs besoins. Les travaux sont prévus pour l’automne.

Depuis 2016, l’administration laurentienne a aménagé un jardin communautaire universellement accessible et installé des bancs adaptés dans le quartier Chameran, qui fait l’objet d’une démarche de revitalisation urbaine intégrée. Des citoyens mobilisés, notamment par le Groupe d’aînés de Chameran et les Femmes actives de Chameran, pratiquent déjà la marche ensemble dans le secteur.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!