Le cadavre d’un homme a été retrouvé dans le fossé d’un terrain vacant sur l’avenue Marie-Curie, près de la rue Albert-Einstein, dans le Technoparc de Saint-Laurent, peu avant 6h vendredi matin.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) est sur place avec la section de l’identification judiciaire. Aucune autre information supplémentaire n’a pu être communiquée en raison de l’enquête en cours.

«Nous voulons nous assurer que ce n’est pas un employé du Technoparc», indique Carl Baillargeon, directeur communications et marketing de Technoparc Montréal, qui s’est rendu sur place.

Selon les informations de l’agence QMI, il s’agirait «vraisemblablement d’un meurtre».

Aucun crime majeur n’est à rapporter dans le secteur ces dernières années. Puisqu’elle est isolée, la zone est cependant sujette à du dépôt sauvage, selon M. Baillargeon. «De plus, passé les heures de travail, le Technoparc se vide», ajoute-t-il.

Arrivée vers 7h, la directrice de la garderie située à proximité a hésité à fermer les lieux, ce que le SPVM lui a déconseillé. «Elle est nerveuse, mais tout est sous contrôle, précise M. Baillargeon. Elle tient les enfants loin des fenêtres.»

Il n’exclut aucune mesure pour renforcer la sécurité des lieux, si cela s’avère nécessaire. «Nous avons des entreprises spécialisées sur place qui font des caméras de surveillance, comme Genetec», suggère-t-il. Aucun service de sécurité ne patrouille le Technoparc, mais il avait été demandé au SPVM d’y venir plus régulièrement pour faire respecter les limites de vitesse.

Pour transmettre de l’information de manière anonyme: Info-Crime Montréal au 514 393-1133.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!