Patrick Sicotte/Métro Média Les légumes du jardin maraîcher du toit du IGA Duchemin pourront être dégusté sur place à l'occasion de soupers et de brunchs cet été.

Pour leur troisième saison sur le toit du IGA Duchemin de Saint-Laurent, les maraîchers de La ligne verte offriront des événements grand public. Les «soupers de la nuit tombante et brunchs de la grasse matinée» permettront à une vingtaine de visiteurs à la fois de déguster les légumes qui poussent sur le toit-potager, apprêtés par la chef Maurín, spécialisée dans la cuisine locale et de saison.

Le plus grand potager bio sur un toit d’épicerie au pays accueillera les convives sur le boulevard Henri-Bourassa Ouest dès le 26 mai, pour un total de dix événements.

«Nous voulons faire vivre l’expérience de la ferme sur le toit, explique Tim Murphy, gérant de ferme à La ligne verte. Il y a beaucoup d’intérêt pour ce que l’on fait, donc on voulait un événement éducatif, mais relax et convivial.»

Les soupers et les brunchs se dérouleront dans une ambiance familiale, autour d’une grande table installée sur le toit. Le repas trois services sera accompagné de bouteilles de vin et précédé d’une visite guidée du jardin.

La première soirée, intitulée «Saveurs de printemps», mettra à l’honneur les verdurettes, pois sucrés, champignons, radis et fleurs comestibles du potager. Des ingrédients venant d’autres producteurs locaux seront également mis en valeur.

«La chef Maurín se spécialise dans le local et le bio. Elle cuisinera d’ailleurs à même le toit, dans notre station de conditionnement de légumes transformée pour l’occasion», ajoute M. Murphy, qui espère que l’événement fera du lieu une nouvelle destination.

Certains produits viendront également du IGA, où les fermiers vendront cette année encore leurs récoltes. Ils ont commencé la saison avec les tulipes et les premières verdurettes devraient suivre cette semaine.

Exclusifs
Estampillés «Frais du toit», les légumes seront exclusivement proposés à l’épicerie de la famille Duchemin ainsi que lors des partenariats avec la chef Maurín, dont la cuisine est basée sur le Plateau-Mont-Royal.

Les meilleurs vendeurs, comme les tomates, les poivrons et le mesclun, seront de retour dans les rayons. Il s’est écoulé plus de 300 barquettes de ce mélange de pousses et de feuilles chaque semaine, l’an passé.

«Les solanacées [famille qui inclut les tomates et les piments par exemple] fonctionnent très bien sur le toit, avec l’irrigation contrôlée, mais un bon plan de fertilité, car la couche de terreau est mince, précise le gérant de ferme. Nous ne continuerons par contre pas les courges, qui prennent trop de place.»

Nouveauté cette année, des champignons seront cultivés et auront une double utilité. Le strophaire rouge vin aide la décomposition de résidus de culture de la saison précédente, tout en s’apprêtant aisément en cuisine. «Nous aimons ce concept qui nous permet de laisser le sol sur place et d’y créer une vie», précise M. Murphy.

Les petits légumes racines ainsi que l’ail seront également de retour parmi la trentaine de légumes et fines herbes cultivés sur les 2 300 m2 de toit. De nouvelles ruches seront installées, pour un total de 12.

Les billets sont en vente au coût de 75 $ pour le souper du 26 mai et de 50 $ pour le brunch de la fête des Pères sur le site web Eventbrite.ca. Les événements sont annulés en cas d’intempéries extrêmes seulement. Pour plus d’infos: ligneverte.net.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!