Élèves du primaire, du secondaire et du cégep seront réunis, le 30 novembre, pour un concert les mettant en vedette avec Catherine Major. La prestation des quelque 180 jeunes et de l’auteure-compositrice-interprète diplômée du cégep de Saint-Laurent viendra clore les festivités du 125e anniversaire de Saint-Laurent.

«L’idée était de montrer la continuité de l’éducation musicale, en plus de créer un événement», souligne la coordonnatrice de programme au département de musique du cégep de Saint-Laurent, Jo-Anne Fraser. Elle chapeaute le projet Grandir par la musique, qui réunit les orchestres à cordes, à vent ainsi qu’un combo jazz et un chœur.

Avec la participation des trois niveaux d’institutions scolaires, les plus grands se veulent des mentors pour les plus jeunes.

«Ils avancent plus vite, le sérieux s’installe, car ils travaillent avec des jeunes qui ont déjà monté leur propre répertoire», précise le coordonnateur du programme de musique à l’école secondaire Pierre-Laporte, François Lebrun.

À découvrir: les répétitions

Programme unique
L’établissement situé à Ville de Mont-Royal, mais qui accueille principalement des Laurentiens, est le seul, avec Dorval-Jean-XXIII à offrir un projet particulier en musique au secondaire au sein de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB).

Les élèves de secondaire 4 et 5 sont eux-mêmes des mentors pour ceux de l’école primaire Henri-Beaulieu, dans le quartier Chameran. Depuis deux ans, l’enseignant en musique Videlson Constant y anime une harmonie composée d’une vingtaine d’élèves de 5e et 6e année. Les instruments, du saxophone à la clarinette, sont prêtés par l’école, afin de donner les mêmes chances à tous.

«Ils sont sélectionnés pour leur intérêt pour la musique et à apprendre un nouvel instrument. Ce sont les autres élèves qui sont juges et regardent notamment leur habileté à la flûte à bec, qu’ils apprennent dès la 3e année pour rejoindre l’harmonie», explique M. Constant.

Seules trois écoles primaires de la CSMB offrent un programme de musique, mais il pourrait être amené à se développer.

«Avec Henri-Beaulieu et Pierre-Laporte, nous avons un bassin en musique, indique la conseillère pédagogique à la CSMB, Christine Touzin, responsable notamment de la culture. Je souhaite qu’un volet cordes soit ouvert également.»

«La musique est l’un des plus grands cadeaux que l’on puisse faire à nos enfants. L’accomplissement de soi à travers un art est primordial dès l’enfance et l’adolescence.»
— Catherine Major, auteure-compositrice-interprète

Concert
Plusieurs styles seront à l’honneur lors du concert Grandir par la musique. Tous se réuniront pour chanter l’Hymne à la joie, le dernier mouvement de la 9e Symphonie de Beethoven. La pièce Notre sentier, de Félix Leclerc, permettra aux orchestres à cordes du cégep et du secondaire de travailler ensemble et avec Catherine Major.

Du côté du primaire, Videlson Constant a préparé un arrangement intitulé Bag, qui met en valeur tous les instruments de cet orchestre à vent. Les jeunes chanteront aussi Parce qu’on vient de loin de Corneille.

«On s’attend à ce que les spectateurs soient fiers de nous, et Corneille aussi pourrait être fier de nous», s’enthousiasme Amayelle, une élève de 6e année, qui a l’intention de continuer la flûte traversière.

D’autres, comme Kaira, avouent avoir été poussés par leurs parents, mais ont trouvé leur passion dans la musique. Elle se charge d’un solo de flûte traversière dans Bag.

Musiciens depuis qu’ils sont tout-petits pour la plupart, que ce soit par le chant ou sur des tambours, les élèves d’Henri-Beaulieu ont hâte de partager la scène avec leurs aînés, même s’il y a quelques fausses notes.

«Grandir par la musique», le vendredi 30 novembre, à 19h, à la salle Émile-Legault (613, avenue Sainte-Croix). Billetterie: st-laurent.tuxedobillet.com

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!