(Photo TC Media - archives) Le PDQ 7 demande aux résidents d'être prudents.
Un vol de bijoux inusité s’est déroulé à Saint-Laurent, le 9 juin. Une dame âgée s’est fait dérober son collier et sa bague par une étrangère habile.

En pleine rue, la suspecte a accosté la victime en lui disant qu’elle avait un collier qui l’intéresserait et qu’elle lui en ferait cadeau.
Avant que la plaignante ne puisse réagir, la présumée voleuse a mis le collier à son cou, et a complimenté sa parure. Elle a refait le jeu avec une bague.
«Ça s’est fait en deux temps, trois mouvements et la personne n’a pas eu le temps de réagir», explique Pierre Fauchier, agent sociocommunautaire au PDQ 7. La dextérité de la suspecte aura permis de subtiliser des bijoux sans que sa victime puisse réagir.

Fraude de portes-à-portes

L’agent Fauchier demande aussi aux résidents de Saint-Laurent de redoubler de prudence lorsque des vendeurs itinérants frappent à leurs portes, pour vendre des produits. Des cas de fraude ont été rapportés à Saint-Laurent. Des malfaisants se font passer pour des rénovateurs qui offrent de réparer le toit à petit prix.

«Les personnes donnent de bons arguments et prennent la victime au dépourvu», commente l’agent Fauchier. Si la personne accepte, ils reviennent assez rapidement en ajoutant d’autres réparations à faire.»

Le prix augmente et une avance est demandée pour pouvoir procéder aux rénovations. Les arnaqueurs sont de bons vendeurs et usent d’arguments qui semblent véridiques. «Il faut prendre du recul, conseille l’agent. Il faut prendre le temps de réfléchir, de vérifier et de s’informer.» Il ajoute que lorsque l’on se fait offrir «le spécial du siècle», c’est souvent trop beau pour être vrai.

L’arrondissement de Saint-Laurent ne demande pas de permis pour la vente itinérante. «Il est important pour les citoyens de faire preuve de prudence avant d’ouvrir leur porte à des inconnus, surtout pour de la vente, lance Paul Lanctôt, porte-parole de Saint-Laurent. C’est effectivement souvent de la fraude.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!