Le gouverneur général récompense deux Laurentiens

Gabriel Groulx a obtenu le Prix du gouverneur général pour son engagement envers la communauté et pour ses accomplissements professionnels. «J’ai appris la nouvelle par un petit groupe d’amis ayant contacté Ottawa à mon insu. C’était une très belle cérémonie», raconte-t-il.

Depuis 1974, il siège aux comités d’administration de différents organismes, notamment le Club Optimiste, un regroupement venant en aide à la jeunesse laurentienne. Il a également été le président fondateur de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent. Lorsqu’il occupait ce poste, il a contribué à attirer tellement d’entrepreneurs que la chambre est devenue la troisième en importance au Canada, avec 800 membres.

Son parcours ne s’arrête pas là. Il a occupé la présidence du conseil d’administration et du comité exécutif de l’hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. Impliqué dans un lieu de culte, il a porté à terme un projet d’aménagement de salle de cours et l’achat d’équipement pour l’enseignement de la religion catholique aux enfants de la paroisse de Saint-Sixte.

Sur le plan professionnel, ce comptable agréé est devenu «fellow», un honneur obtenu que par 2% des comptables au Canada

Monsieur sécurité

René Desputeau a reçu une médaille du jubilé le 23 novembre. «J’étais très impressionné. C’est la première fois que je recevais une médaille du fédéral», raconte le lauréat.

Le Laurentien, ancien propriétaire d’une compagnie de sécurité, a fait presque 300 arrestations citoyennes au cours des 30 dernières années. Il a intercepté des voleurs et des consommateurs de marijuana.

Il a travailler avec les policiers du poste de quartier 7, M. Desputeau a travaillé en étroite collaboration avec eux toutes ces années. Le commandant Yan Lafrenière l’a nomminé pour ce prix.  «Il y avait beaucoup de vols dans le parc industriel. Mes clients m’imputent la baisse de criminalité dans ce secteur», annonce-t-il fièrement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!