Musée des maîtres et artisans du Québec C'est le temps des fêtes: aimons-nous et soyons prudents!
Le temps des fêtes arrive à toute vitesse, et nous sommes déjà pris dans le tourbillon annuel de la consommation. Les listes de cadeaux se forment et s’allongent, et plus le temps passe, plus l’angoisse du cadeau parfait nous assaille.

Que puis-je bien donner cette année, à mon amour, à mes enfants, pour la pige de la famille? Les idées ne me viennent pas facilement. J’ai toujours l’impression que les autres pensent que c’est super important. Que si je ne leur donne pas ce qu’ils désirent, ils vont penser que je ne les aime pas.

Mais c’est faux, je les aime. Mais je sais juste plus ce qu’ils veulent. Veulent-ils seulement quelque chose? N’avons-nous pas plus que ce qui est nécessaire? C’est la question existentielle de la saison.

Mais ne boudons tout de même pas notre plaisir avec des angoisses improductives. Si, selon l’adage, il y a plus de plaisir à donner qu’à recevoir, notre plaisir est donc de chercher à faire plaisir, alors, même si ce que nous recevons n’est pas tout à fait à notre goût, montrons qu’il nous fait plaisir puisque voilà un autre cadeau que nous pouvons faire et qui ne coûte rien. C’est facile, finalement.

Oui, vous avez bien compris, donnez moi un petit rien enrubanné et je serai content de toute façon puisque c’est l’intention qui compte et qu’en étant content je vous fais plaisir en retour. Cela s’appelle une boucle vertueuse.

C’est le temps des fêtes et si nous sommes supposés nous aimer sur cette terre, c’est le temps de s’en rappeler et, si vous ne l’avez pas encore fait, de passer à l’acte en exprimant cet amour autour de vous de toutes les façons – paraît qu’il n’y en a pas de mauvaise. Alors, je vous offre, à vous et aux vôtres, mes meilleurs vœux. Et, de grâce, pour vous et les autres, soyez toujours prudent sur les routes.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus