Archives Métro

Alors que plusieurs propositions sont sur la table pour le tracé du futur train de l’Ouest, l’arrondissement de Saint-Laurent met de l’avant un nouveau chemin de fer, reliant l’aéroport Trudeau au centre-ville de Montréal, en passant par le Technoparc Montréal.

La nouvelle route, en plus de desservir le territoire de l’arrondissement, permettrait de favoriser le développement économique de l’Ouest de l’Île, selon le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa.

Le trajet proposé partirait de l’aéroport et passerait sur l’axe Côte-Vertu, desservant ainsi plusieurs compagnies importantes telles que Air Transat, Air Canada et Purolator. Il rejoindrait ensuite le réseau ferroviaire existant dans le Technoparc, l’antenne Doney, ainsi que la ligne Deux-Montagnes, qui appartient déjà au gouvernement du Québec, et qui constitue un lien direct jusqu’au Centre-Ville.

On estime les coûts de construction à environ 815 millions $.

Cette proposition fait suite au partenariat envisagé entre le gouvernement du Québec et la Caisse de dépôt pour le financement de projets d’infrastructures pour le transport en commun, dont le futur train de l’Ouest. Les deux partenaires évaluent présentement différents tracés possibles afin de déterminer lequel serait le plus rentable et desservirait le mieux la population.

Développement économique
Le secteur industriel de Saint-Laurent et Dorval, avec ses 327 000 emplois, est le second plus grand pôle d’emplois sur l’Île de Montréal, après le centre-ville. Plus de 85% des travailleurs se rendent au travail en voiture, et les problèmes de circulation y sont légions. Chaque jour, 92 000 déplacements en voiture sont comptés à Saint-Laurent.

L’arrondissement a donc mandaté le département d’aménagement urbain de McGill d’évaluer trois trajets possibles qui désengorgeraient les routes du secteur, et permettraient de rejoindre le plus de passagers possibles à travers l’Île, à moindre coût.

«Nous sommes d’avis que les autres projets analysés jusqu’à maintenant n’intègrent pas le concept du développement économique, indique M. DeSousa. Ces dernières années, il y a eu beaucoup de pertes d’emplois à Montréal et dans l’Ouest. Une raison majeure serait le manque d’accessibilité au transport en commun et la congestion sur les routes. Le tracé que nous proposons répond aux besoins de transport des compagnies. »

«L’aspect primordial pour nous, c’est de ramener la richesse sur l’Île de Montréal,» ajoute Véronique Doucet, directrice de l’arrondissement.

Nouvelles constructions
La solution de Saint-Laurent impliquerait la construction de deux nouvelles gares de train, afin de rendre le lien pleinement fonctionnel.

La gare intermodale A13 offrirait la possibilité aux résidents de la Rive-Nord d’avoir accès à un cocktail de modes de transport au cours d’un même déplacement. Un stationnement incitatif serait construit près de la gare, qui serait le point de départ vers trois directions: est, ouest et sud.

De plus, une gare de correspondance A40 est également suggérée. Elle deviendrait le point de correspondance le plus important du réseau en permettant aux usagers provenant de la ligne de Mascouche  de poursuivre jusqu’à l’extrémité de l’Île ou de rejoindre l’aéroport.

Douze stations seraient installées le long de la route. Un service express, qui n’arrêterait qu’à cinq stations, serait d’une durée approximative de 30 minutes, selon l’évaluation faite par les étudiants de l’Université McGill.

Les travaux de construction sont pour leur part estimés à environ 815 M$, comprenant entre autres la construction des chemins de fer, des structures, des systèmes de sécurité et de cinq nouvelles stations.

«Il faut considérer que cette étude ne comporte pas une analyse de tout le réseau pour voir si, d’un aspect technique, il y a des investissements additionnels à faire. Il y aurait des étapes subséquentes à effectuer pour aller plus en profondeur. Ce qu’on a entre les mains est quand même très concluant, et servirait toute la population de l’Île de Montréal», a ajouté Mme Doucet.

En comparaison, les trajets proposés par l’AMT en mai variaient entre 1.8 et 3.9 milliards $.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!