Sylvain Gagnon Alan DeSousa

Le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa, a rencontré mercredi son homologue de Saguenay – Lac Saint-Jean, Jean Tremblay, afin de discuter de développement durable. La réunion entre les deux hommes, d’une durée de deux heures, a notamment porté sur les avantages des bâtiments écoénergétiques.

«J’ai été accueilli très chaleureusement par le maire Tremblay, raconte M. DeSousa au téléphone, en direct du Saguenay. Je lui ai parlé de l’opportunité qu’il a de donner une vision de développement durable à sa ville, des pièges à éviter et des actions qu’il pouvait entreprendre pour encourager les promoteurs privés à se joindre au mouvement.»

«M. Tremblay m’a semblé très intéressé par les retombées économiques que pouvait avoir la mise en place de bâtiments durables. Ils peuvent être un outil de développement pour attirer les compagnies et créer des emplois», a-t-il ajouté.

Il espère qu’une relation de travail durable s’établira entre son arrondissement et la région. «Nous avons entrepris de prolonger la discussion à long-terme. Je lui ai offert toute ma collaboration pour faire un suivi et un partage des meilleures pratiques à Saint-Laurent.»

Vendre le virage vert
M. DeSousa était également au Saguenay afin de présenter ses réalisations aux élus et aux hommes d’affaires de la région. Il a été invité à expliquer comment Montréal a entrepris un important virage vert sous son influence comme membre du conseil exécutif responsable du développement durable, entre 2004 et 2012, notamment par la construction d’immeubles LEED ( Leadership in Energy & Environmental Design).

Au Saguenay – Lac Saint-Jean, trois bâtiments LEED ont été construits ces dernières années, notamment au Cégep de Jonquière, qui offre plusieurs formations en ce sens à ces étudiants.

Ces derniers se sont par ailleurs réunis en grand nombre pour entendre l’allocution de M. DeSousa au Cégep, qui en a profité pour parler des réalisations les plus importantes de Saint-Laurent en développement durable: la Bibliothèque du Boisé, ainsi que le futur Eco-Campus Hubert-Reeves.

En soirée, M.DeSousa était également invité d’honneur au lancement de la Branche régionale du Saguenay-Lac-Saint-Jean de la Section Québec du Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDC). Il présentait une allocation intitulée «Enjeux, défis et avantages de la construction durable dans le monde municipal».

«M. DeSousa est un acteur incontournable du bâtiment durable, explique Alexandre Bouchard, membre de la branche du Saguenay. C’est un peu grâce à son influence qu’il y a une cinquantaine de bâtiments LEED aujourd’hui à Montréal. À la branche CDBC du Saguenay, nous sommes tous des bénévoles, stimulés par le bâtiment durable. Mais nous avons maintenant besoin d’élus et de gens d’affaires pour embarquer dans notre projet.»

Jusqu’à présent, l’idée semble attiser la curiosité. Plus de 140 personnes provenant de tous les milieux étaient attendus au lancement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!