Colin Côté-Paulette / TC media Pour une troisième année consécutive, la pâtisserie Vinh Hing s'est vue remettre en mai des constats d'infractions pour insalubrité. Les amendes totalisent 3 000$.

Pour une troisième année consécutive, la pâtisserie Vinh Hing, sur le boulevard Décarie, s’est vue remettre en mai des constats d’infractions pour insalubrité. Les amendes totalisent 3 000$.

La dernière condamnation après inspection du ministère de l’agriculture, de la pêche et de l’alimentation (MAPAQ), concerne la propreté des lieux. Sans donner plus de détails, le constat peut inclure les équipements, matériaux et ustensiles servant à la préparation et au conditionnement, tout comme à l’entreposage, au transport, à l’étiquetage et au service des produits, ainsi que les autres installations et locaux sanitaires.

En plus d’une amende de 2000$, la pâtisserie s’est vue remettre un 1000$ d’amende supplémentaire pour la réfrigération déficiente de certains aliments et pour ne pas avoir conservé adéquatement ses produits.

Lors de la visite des lieux de TC Media, une employée, qui désire conserver l’anonymat, a affirmé que «les inspecteurs du MAPAQ trouvent toujours quelque chose, ils sont trop sévères».

En entrant dans le commerce, plusieurs grandes tables étaient dégarnies. Au milieu, un pot, avec des baguettes non emballées et de la sauce. La décoration était défraîchie, les murs et les planchers semblaient propres.

Au fond, un comptoir, d’où on peut apercevoir la cuisine. Les employés ne portaient pas d’uniforme, pas plus que le cuisinier, qui n’était vêtu que d’une camisole, sans filet ni protection.

Impossible toutefois de visiter ou d’obtenir plus d’informations à cause de la barrière linguistique avec les employés, qui ne s’adressaient qu’en chinois ou dans un anglais approximatif.

Autres infractions

Depuis trois ans, l’entreprise est annuellement punie pour la propreté des lieux et la conservation de ses aliments. En 2012, l’établissement a même été condamné dans la catégorie «vermine, animaux, contaminants, polluants».

Un constat d’infraction est généralement émis près d’un an après le passage des inspecteurs du MAPAQ.

En trois ans, l’entreprise a payé un total de 8150$ d’amendes au MAPAQ. La pâtisserie  a réglé toutes ses amendes depuis.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!