Les policiers poursuivent leur enquête sur une tentative de meurtre survenue hier soir sur la rue Gold, dans l’arrondissement Saint-Laurent. Un homme de 26 ans a été poignardé au haut du corps vers 21h35, après une bagarre. On ne craint plus pour sa vie. Deux suspects ont été arrêtés.

Tentative de meurtre rue GoldUne altercation a éclaté entre deux groupes de jeunes, âgés entre 25 et 30 ans, d’après une voisine, qui a assisté à la scène. «J’ai entendu des cris, puis ils ont commencé à se pousser et à casser des voitures stationnées. J’ai appelé le 911 et lorsque j’ai raccroché, j’ai entendu l’un d’entre eux crier que son frère avait été poignardé et qu’il fallait appeler une ambulance».

À l’arrivée des secours, la victime gisait au sol, devant chez lui. La majorité des jeunes avaient pris la fuite. Les policiers ont toutefois réussi à intercepter deux individus de 16 et 17 ans.

«J’habite le quartier depuis 12 ans, c’est la première fois que ce genre de chose arrive. C’est un quartier très calme et les jeunes qui y vivent ne font pas de bruit», assure la voisine, qui a préféré garder l’anonymat.

À la suite de l’incident, les rumeurs vont bon train quant à l’origine de la tentative de meurtre. Certains avancent que la victime aurait refusé de donner une cigarette à son agresseur. D’autres disent plutôt que la victime n’était pas dans son état normal, aurait consommé du stupéfiant et que la dispute serait en fait un règlement de compte.

Du côté du SPVM, aucune hypothèse n’est écartée. Les suspects ainsi que la victime, lorsque son état le permettra, seront interrogés. Les personnes impliquées ne seraient pas connues des policiers.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!