Archives Métro

Le remaniement ministériel de jeudi a donné un grand coup pour les députés de l’ouest de l’île de Montréal. Sur la dizaine d’élus à travers le territoire, ce n’est rien de moins que cinq qui ont vu leurs fonctions chamboulées.

Le député de Marguerite-Bourgeoys, Robert Poëti est indéniablement celui qui a le plus écopé de ce remaniement alors qu’il a été démis de ses fonctions de ministre des Transports qu’il occupait depuis avril 2014. La députée de Saint-Henri–Sainte-Anne, Dominique Anglade, élue en novembre, devient quant à elle ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique.

Le député de Saint-Laurent, Jean-Marc Fournier, perd son poste de ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Réforme des institutions démocratiques au profit de la députée de Bourassa-Sauvé, Rita de Santis. Il conserve néanmoins ses fonctions de leader parlementaire et de ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne.

M. Fournier précise que le gouvernement réorientera ses investissements vers l’éducation, la santé et l’économie, notamment l’innovation et l’économie climatique, pendant cette deuxième phase du mandat.

«Avant, il y avait un grand pivot dans le gouvernement qui se trouvait être le Conseil du Trésor, parce qu’il s’agissait d’une phase d’équilibre, avec sept milliards de dollars à récupérer», explique-t-il.

«Le ménage a été fait et, maintenant, on peut faire prendre un virage à la société québécoise. Ça fait des décennies qu’elle est prise avec des déficits qui l’empêchent de faire des choix.»

Ce nouveau pôle économique sera représenté par le duo Lise Thériault/Dominique Anglade, «deux femmes, deux jeunes qui vont nous amener vers une économie moderne et une action dynamique».

Outre Mme Anglade et M. Poëti, les députés de l’ouest de l’île sont particulièrement concernés par cette redéfinition des mandats. Le député de Nelligan, Martin Coiteux, quitte son poste de président du Conseil du trésor pour trois chapeaux de ministre : Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, Sécurité publique et région de Montréal. Le député de Verdun et ancien ministre de l’Économie, Jacques Daoust, devient ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports.

Plus jeune, plus paritaire
Le premier ministre Philippe Couillard a fait le choix d’une nouvelle équipe ministérielle qui se veut plus jeune et plus paritaire, ce qui implique certains sacrifices, selon M. Fournier.

«Personnellement, ça me peine beaucoup de devoir, pour l’instant, laisser sur les lignes de côté mon ami Robert Poëti que j’aime beaucoup», précise-t-il.

Trois femmes font leur entrée au gouvernement, qui en compte 11, contre 17 hommes. Vingt-et-un des 28 ministres ont entre 45 et 64 ans.

Atteindre la zone de parité, représenter l’ensemble des régions du Québec et la diversité de la province est contraignant, selon M. Fournier. «C’est certainement mieux que ce qu’on a vu dans d’autres conseils des ministres, mais il y a encore des efforts à faire.»

Leader
Le leader parlementaire est aussi le seul ministre présent dans tous les comités. Cette proximité à l’égard de l’ensemble des dossiers l’aide dans ses fonctions.

«Ce n’est pas un allégement de ma tâche, mais une modification», précise M. Fournier. Il juge par ailleurs que Rita de Santis était la «candidate qui allait de soi» pour son ancien poste de ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Réforme des institutions démocratiques.

Dix ministres sont originaires de l’ouest de Montréal au total. Le député de Mont-Royal, Pierre Arcand, demeure ministres de l’Énergie et des Ressources naturelles, responsable du Plan Nord et responsable de la région de la Côte-Nord, la députée d’Outremont, Hélène David, ministre de la Culture et des Communications, le député de Jacques-Cartier, Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones, le député de Robert-Baldwin, Carlos Leitão, ministre des Finances, la députée de l’Acadie, Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides et la députée de Notre-Dame-de-Grâce, Kathleen Weil, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!