Les enfants ne sont pas toujours attachés en voiture quand pourtant, leurs parents le sont. Les policiers du poste de quartier (PDQ) 7 ont donc choisi de concentrer leurs efforts près des écoles lors de leur opération de sensibilisation au port de la ceinture de sécurité durant la semaine du 11 avril dans Saint-Laurent.

«Pour aller plus vite en partant à la garderie ou l’école, les parents ne prennent pas le temps d’attacher leurs enfants», déplore le responsable de la sécurité routière, l’agent Yves Périgny.

Positionnés sur la rue Cardinal, les policiers arrêtent toutes les automobiles qui se rendent à l’école primaire Enfant-Soleil mercredi matin. Ils prennent le temps de vérifier la ceinture de sécurité, et le siège d’auto s’il y a lieu, de chaque enfant à l’arrière.

La plupart des automobilistes n’ont eu qu’un bref rappel de sécurité. Six, dont les enfants se promenaient sur la banquette arrière sans ceinture, ont reçu des constats d’infraction.

L’amende de 127 $ et les trois points d’inaptitude s’appliquent au conducteur si le passager a moins de 16 ans.

Parents et enfants ont chacun droit à des explications adaptées. Il est important que les tout-petits soient installés dans des sièges d’autos afin de bien les sécuriser et éviter les blessures en cas de freinage brusque ou de collision.

Au total, l’agent Périgny a remis 33 constats pour non-port de la ceinture de sécurité lors de ces quatre opérations de sensibilisation aux abords des écoles.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!