TC Media/Archives Le boulevard Décarie.

Une étude menée auprès de commerçants et de clients a fourni de nombreuses idées pour revitaliser le boulevard Décarie, à Saint-Laurent, et en augmenter la fréquentation. Une meilleure accessibilité aux stationnements, une diversification de l’offre de services et une amélioration de l’éclairage ont été mentionnés dans le sondage commandé par le regroupement Destination Décarie.

«Les propriétaires de commerces doivent unir leurs forces et s’impliquer pour améliorer la situation sur Décarie», estime le président du conseil de Développement Décarie, Berj Merdjanian.

Il appréhende l’impact que pourrait avoir sur l’achalandage l’ouverture de mégas centres commerciaux comme le Royalmount, à l’intersection des autoroutes 15 et 40, ou celui projeté près de la rue Sainte-Croix.

Si on ne fait rien, on risque de perdre des clients», craint Berj Medjanian.

Idées prometteuses

L’idée d’un marché public extérieur a été la plus populaire avec un accueil favorable de 86% des personnes interrogées. Il pourrait se tenir sur la future place publique qui sera construite au sud de la station de métro Côte-Vertu.

La clientèle étudiante représentant une grande proportion des consommateurs qui fréquentent le boulevard Décarie, le regroupement songe également à créer une stratégie de rabais étudiants semblable à celle mise en ébauche dans le quartier latin.

La création de zones avec un accès Wi-Fi fait aussi partie des projets considérés par le regroupement de commerçants.

Où commencer

Le principal irritant est l’accessibilité de l’artère commerciale et le manque de stationnement. Il s’agit probablement d’un des facteurs qui pourrait expliquer que 80% de la clientèle actuelle s’y rend en transports en commun ou à pied. Les commerçants devront négocier avec l’arrondissement pour améliorer cet aspect.

Une diversification de l’offre de services est également souhaitée par les répondants, qui estiment qu’il y a trop de salons de coiffure et pas assez de boutiques spécialisées. Les clients ont notamment manifesté leur intérêt d’ajouter une quincaillerie, une boucherie, une fruiterie ou un magasin de vêtements.

Plusieurs commerçants ont exprimé le désir que l’éclairage du boulevard soit amélioré. «Le soir, dès que les boutiques ferment leurs lumières, on n’y voit plus rien», affirme M. Merdjanian.

Pour faciliter la réalisation de ces projets, il étudie la possibilité de créer une société de développement commercial (SDC). Le président de Développement Décarie refuse toutefois de se lancer avant que tous les commerçants approuvent cette décision.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!