(Photo: TC Media - Justine Gravel) Le programme PAAC prévoit un budget de 1,6 M$ pour l'accessibilité universelle durant la période de 2017 à 2022.

Les commerces du Sud-Ouest désirant installer des rampes afin de faciliter l’accès aux personnes handicapées n’auront bientôt plus besoin de payer pour l’octroi d’un permis de construction ni pour l’occupation du domaine public.

L’arrondissement modifiera sous peu ses règlements. En ce moment, la délivrance d’un permis pour installer des rampes d’accès coûte environ 130$. Les commerçants doivent aussi débourser chaque année un montant minimum de 140$ si la rampe occupe un espace public, comme un trottoir ou une ruelle par exemple.

Les commerces ne sont pas régis par la politique d’accessibilité universelle de la Ville de Montréal. Celle-ci s’applique uniquement aux bâtiments municipaux, qui sont tenus de faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite.

«En tant qu’élus, on ne peut pas forcer les commerçants à se doter d’aménagements pour l’accessibilité universelle. Toutefois, nous pouvons mettre en place des mesures incitatives», mentionne Sophie Thiébaut, conseillère à l’arrondissement.

La commissaire au développement économique du Sud-Ouest, Marie-Andrée L’Espérance, a rencontré des groupes de commerçants de l’arrondissement afin de savoir si ces modifications à la règlementation les pousseraient à installer des rampes et la réponse a été positive.

Une motion a été déposée à la séance du conseil de la semaine dernière pour mettre à jour les règlements encadrant les installations du domaine public. Par contre, il faudra patienter à l’automne pour que les nouvelles mesures soient en vigueur. Elles doivent d’abord faire l’objet d’un vote au prochain conseil d’arrondissement, le 4 septembre.

Ces nouveaux incitatifs sont en lien avec le Programme d’aide à l’accessibilité des commerces (PAAC) de la ville-centre qui prévoit subventionner jusqu’à 10 000$ les commerces qui veulent améliorer leur accessibilité.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!