Patrick Sicotte/TC Media Un total de 5380 invitations à la soirée de consultation ont été envoyées aux résidents des zones visées et contigües, ainsi qu'à des acteurs importants de la communauté.

Les rôles étaient inversés à la soirée de consultation participative organisée le 12 juillet sur le terrain d’un futur grand projet immobilier de Verdun, à l’angle du boulevard LaSalle et de la rue de l’Église. Les citoyens ont été considérés comme les experts, expliquant le quartier ainsi que leur vision aux architectes et designers, venus les écouter avant de ficeler les plans qu’ils soumettront plus tard à la ville.

Alors que cette étape de consultation ne survient normalement qu’après l’étude d’un projet par le Comité consultatif d’urbanisme (CCU), Alexandre Forgues de District Atwater a plutôt choisi de sonder la population en premier, histoire de s’assurer que chacun se fasse entendre.

Le canevas de base n’était bien sûr pas blanc. Le concept de l’immeuble déjà défini a beaucoup plu à la centaine de citoyens rassemblés. (Cliquez ici pour l’article décrivant le projet.)

L’apport des participants visait davantage la place semi-publique, le type de commerces désirés pour le rez-de-chaussée, l’utilisation temporaire du site d’ici la construction et la façon de rendre l’immeuble représentatif de Verdun.

Besoins  
Pour l’utilisation de l’espace commercial, plusieurs ont suggéré un marché public, un musée ou un kiosque d’information, un centre sportif abordable ou une entreprise de location de kayak, vélo et ski de fond. Mais l’idée d’ajouter une bibliothèque semble avoir captivé M. Forgues.

«C’est beaucoup revenu dans les réponses du sondage aussi. Avec mon implication pour le raccrochage scolaire et l’importance de l’éducation dans mes valeurs, c’est sûr que ça me parle énormément », avoue celui qui a remis à l’organisme L’Ancre des Jeunes 500$ par condo vendu pour son premier projet verdunois, Elää.

Le promoteur a d’ailleurs déjà pris le même engagement pour l’immeuble LaSalle/de l’Église.

Accueil positif
Malgré les inquiétudes, tous les participants s’entendaient pour saluer la démarche de M. Forgues et son écoute.

«C’est une belle initiative qui aurait dû être prise bien avant par d’autres entrepreneurs qui ont fait des projets à Verdun», souligne André Julien.

Certains résidents du voisinage ont exprimé des craintes face à la hauteur du projet ainsi que pour le stationnement jugé insuffisant et le logement social.

«J’aurais souhaité un projet mixte, avec au moins un ou deux logements abordables. Ceci dit, j’aime beaucoup les principes de développement durable mis de l’avant», soutient pour sa part Michèle Chappaz.

Alexandre Forgues assure qu’il contribuera au fond pour le logement social mis en place par l’arrondissement et s’engage à donner du temps pour faire avancer un projet verdunois, mais n’envisage pas de telles unités dans cet immeuble.

Le choix d’un édifice de six étages est justifié par le plan d’urbanisme de la ville-centre, qui favorise une plus grande densité de logements à proximité d’une station de métro et par la courbe qui se formerait ainsi entre les triplex de la rue de l’Église et les plus grands immeubles que sont les Brises du fleuve, l’Auditorium et l’Hôpital de Verdun.

Quant à la trentaine de cases de stationnement prévue au sous-sol, M. Forgues ne compte pas en faire davantage. Selon lui, la clientèle visée est déjà prête à renoncer à l’auto solo et à opter pour le transport actif et durable.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!