gracieuseté Laurianne organise un événement spécial pour sa sœur Joanie, atteinte de paralysie cérébrale.
Après avoir représenté des millions d’enfants souffrant d’une maladie grave, lors du téléthon d’Opération Enfant Soleil, Joanie Prévost, élève à l’établissement scolaire Victor Doré, continue d’être une source d’inspiration notamment pour sa sœur Laurianne qui a mis en place une campagne de financement à son école.

Laurianne, âgée de 15 ans, est une élève de troisième secondaire du collège Saint-Jean-Vianney. Afin d’amasser des fonds pour donner un coup de pouce à Joanie, 13 ans, atteinte de paralysie cérébrale, elle a organisé une journée où ses collègues de classe ont pu laisser leur uniforme au vestiaire en échange d’un don de 5 $. De plus, les élèves participants couraient la chance de gagner des prix tels qu’un bâton autographié par le hockeyeur Brandon Prust, des paniers-cadeaux d’une valeur de 100 $ ainsi que de nombreuses cartes-cadeaux dans différents commerces.

« Pour les élèves, 5 $ semblent peu, estime Laurianne. Cependant, pour les enfants malades, ce montant est une source d’espoir. Je souhaite que les élèves du collège soient conscients de la chance qu’ils ont d’être en santé et qu’ils réalisent le pouvoir qu’ils ont d’aider ceux qui en ont moins. »

Les profits de l’événement ont été versés à Opération Enfant Soleil.

« Cet organisme fait une grande différence dans nos vies, explique Laurianne. L’argent revient vraiment aux enfants dans les hôpitaux et dans les écoles adaptées. Les dons permettent de payer des appareils spécialisés dispendieux pour les enfants. »

Inspirée par sa soeur

L’engagement de Laurianne pour les enfants malades et handicapés ne s’arrête pas là. L’adolescente, qui rêve de devenir médecin, fait plus de 250 heures de bénévolat chaque année. En plus d’aider à la cause d’Opération Enfant Soleil, elle est membre de la fondation de l’école de sa soeur.

« Joanie est tellement inspirante et elle me motive tous les jours à essayer d’améliorer sa qualité de vie et celle de ses amis », conclut Laurianne.

(En collaboration avec Audrey Gauthier)

Des nouvelles de Joanie

Malgré ses difficultés à contrôler son épilepsie ainsi que sa déficience physique et intellectuelle, ses problèmes de reflux, d’ophtalmologie et de respiration, Joanie se porte bien.

Incapable de parler, elle est souriante et offre à tous ceux qui la saluent des baisers sur la main.

« Chaque jour, Joanie se bat pour rester en vie, explique sa sœur Laurianne. Plusieurs opérations ont été nécessaires pour améliorer sa qualité de vie et pour qu’elle reste de ce monde. L’hôpital est notre deuxième maison. »

La jeune fille est maintenant finissante de l’école primaire spécialisée Victor-Doré, qui lui a permis de se développer considérablement, soutient sa mère Marie-Claude Senécal.

« Grâce à eux, elle a appris à communiquer à l’aide de pictogrammes installés dans un programme dans son iPad. Ils ont fait un travail considérable sur le plan moteur puisqu’elle est désormais capable de marcher de courtes distances à l’aide d’une marchette. Elle fera son entrée en septembre à l’école secondaire spécialisée Joseph-Charbonneau », se réjouit sa mère.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!