Audrey Gauthier/TC Media L'hôpital Jean-Talon a conclu un partenariat avec l'arrondissement de Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension pour la collecte de ses résidus alimentaires.

Dès aujourd’hui, l’hôpital Jean-Talon et l’arrondissement de Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension travaillent de concert dans le dossier du compostage. Désormais, les services municipaux effectueront la collecte des résidus alimentaires de l’établissement.

«L’hôpital a instauré le compostage des résidus alimentaires de ces 750 repas servis quotidiennement, en 2013. Auparavant, nous faisions affaire avec une compagnie privée. À la suite du partenariat avec l’arrondissement, nous réaliserons des économies que nous pourrons investir dans d’autres services», indique Monique Corbeil, de la direction générale de l’hôpital Jean-Talon.

Chaque année, 29 tonnes de matières organiques échappent aux sites d’enfouissement et sont transformées en compost et fertilisant naturel.

«Lorsqu’on parle de santé, on pense à soigner des patients. Mais, à long terme, nous voulions aussi avoir un impact sur la vie des futures générations. C’est pourquoi nous avons décidé de réduire notre empreinte environnementale et que nous y travaillons depuis quelques années», mentionne Mme Corbeil.

L’institution a démarré sa démarche globale de développement durable, en 2007, en concluant un partenariat avec une ferme biologique pour offrir une alimentation responsable à ses employés et patients. Elle a également installé 120 bacs de recyclage dans l’hôpital, les centres locaux de services communautaires de La Petite-Patrie et de Villeray ainsi que les centres d’hébergement Auclair et Paul-Gouin.

Sur la même longueur d’ondes
Voulant étendre son projet pilote de compostage dans Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension, l’arrondissement a vu une opportunité dans la demande de l’hôpital Jean-Talon.

«Nous sommes très heureux d’être le premier arrondissement à mettre en place un tel partenariat pour la collecte des résidus alimentaires», lance la mairesse de l’arrondissement, Anie Samson.

Depuis mai 2013, 8000 foyers des districts de Villeray et de François-Perrault participent sur une base volontaire au projet-pilote. L’élue espère que l’ajout d’un joueur aussi important que l’hôpital Jean-Talon devienne une source d’inspiration pour les résidents.

«La collecte citoyenne est un défi en soi. Avec l’entrée de l’hôpital, ça va donner un coup de pouce et peut-être en convaincre plusieurs de composter», souligne Mme Samson.

Au cours de l’été, la collecte s’étendra autour de l’hôpital Jean-Talon et dans les districts de Saint-Michel et de Parc-Extension. En novembre, ce sont 21 000 portes qui seront desservies par la collecte des résidus alimentaires.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!