AFP

Petit couac samedi pendant le défilé millimétré du 14 juillet sur les Champs-Elysées pour la fête nationale française: l’un des neuf Alphajet de la Patrouille de France a lâché un fumigène rouge et non bleu comme prévu.

L’erreur a quelque peu perturbé l’allure de la spectaculaire traînée bleu-blanc-rouge aux couleurs du drapeau français dans le ciel parisien, image emblématique du défilé.

Contrairement à une rumeur circulant sur les réseaux sociaux, cette touche supplémentaire de rouge n’était pas un hommage au sang versé des morts et blessés, mais bien une erreur, a confirmé l’armée de l’Air à l’AFP. 

Les neuf Alphajet de la prestigieuse Patrouille de France avaient en effet à leur bord samedi trois blessés de guerre issus des Forces spéciales.

Autre anicroche: deux motards de la gendarmerie se sont percutés à faible vitesse et ont chuté devant la tribune officielle.

Les deux gendarmes exécutaient des figures dans le cadre d’une chorégraphie d’ouverture du défilé mêlant motos, chevaux et militaires à pied.  

Les militaires se sont rapidement relevés, sous l’oeil du président Emmanuel Macron qui leur adressé un sourire désolé.

Le Premier ministre singapourien Hsien Loong et le ministre des Affaires étrangères japonais Taro Kono étaient cette année les invités d’honneur du chef de l’Etat.

Les armées françaises ont défilé sous un soleil éclatant et devant des milliers de curieux sur les Champs-Elysées à la veille de la finale de la Coupe du monde de football que les Bleus espèrent remporter.

Aussi dans Monde :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!