Collaboration spéciale Nissan Kicks 2019

Pour ceux qui terminent leur diplôme universitaire ou l’ont terminé depuis peu et qui cherchent un véhicule urbain au style sympathique, le modèle Kicks de Nissan représente peut-être la réponse à leurs questions.

Alors que le modèle Qashqai, toujours chez Nissan, est plus près d’un véritable petit utilitaire, avec la possibilité d’opter pour un rouage intégral, le Kicks met l’accent sur le style et n’offre que la traction avant. Il est idéal pour naviguer dans les rues de la ville. Il est offert dans des couleurs vives qui le mettent en valeur.

Le modèle Kicks se vend à prix raisonnable. Le modèle de base est disponible à moins de 18 000$. Une version SR, raisonnablement équipée, coûte environ 23 000$.

Le Kicks, qui remplace dans l’alignement Nissan le modèle Juke, est présenté comme conçu pour répondre aux besoins de ceux qui recherchent un style unique, de la convivialité, de la technologie et des fonctionnalités de sécurité avancées à un prix abordable.

Son moteur est doté de quatre cylindres de 1,6 litre de 125 chevaux, avec un couple de 115 livres-pied, jumelé à une transmission à variation continue Xtronic. Ce qui se trouve sous le capot est le dernier souci de ceux qui en feront l’acquisition. C’est sans doute ce qui explique l’expérience peu inspirante au volant. Nissan a mis des efforts ailleurs. La boîte CVT n’est pas très agréable, la direction est floue et la suspension a peu de répondant, mais elle a l’avantage d’être souple et de très bien absorber les nids-de-poule.

La légèreté de la construction du Kicks, qui ne pèse que 1215 kg, n’est pas un problème pour se déplacer et suivre le flux de la circulation. Même si la transmission CVT nous énerve un peu, le format et la vivacité sont deux atouts intéressants en conduite urbaine.

Un habitacle accueillant
À l’intérieur, malgré sa petite taille, le Kicks est généreux. La cabine offre plusieurs espaces de rangement, à l’avant comme à l’arrière, ainsi qu’un espace cargo vaste de 716 litres derrière les sièges arrière rabattables en 60/40.

Ceux qui se trouvent à l’avant vont apprécier la console flottante de Nissan, qui est dominée par un écran central de 7 po, logeant le système d’infodivertissement. Celui-ci propose trois options d’interface pour accéder aux médias sociaux: NissanConnect, Apple CarPlay ou Android Auto, ainsi que les trois ports USB indispensables pour les milléniaux.

La finition SR offre un peu plus d’équipement de série et un système audio Bose décent, avec un amplificateur et huit haut-parleurs, dont deux dans l’appuie-tête du conducteur.

Le Kicks est équipé du moniteur Intelligent Around View de série (sur la SR) qui détecte les objets en mouvement et qui utilise quatre caméras. Celles-ci présentent une vue composite de
360 degrés. Sur l’écran divisé, il y a des vues avant, arrière et de côté.

Parmi les autres caractéristiques, citons le freinage d’urgence automatique de série avec alerte de collision avant et caméra de recul. Les avertisseurs d’angle mort et l’alerte de circulation transversale arrière font partie intégrante de la version SR.

En somme, il s’agit d’un joli véhicule, urbain et différent, à l’image des jeunes d’aujourd’hui.

Fiche d’appréciation

Forces

  • Prix réaliste
  • Bouille sympathique
  • Espace généreux pour le format

Faiblesses

  • Transmission CVT
  • Moteur peu inspirant
  • Conduite terne

http://www.benoitcharette.com

Aussi dans Benoit Charette :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!