Il y a bien des choses à dire sur la saison de Canadien qui vient de se terminer, mais nous allons attendre de savoir ce que dira Marc Bergevin lors de sa conférence de presse avant de nous prononcer. D’un coup il aurait trouvé une vraiment bonne excuse pour la piètre performance de cette équipe qui n’accepte pas les excuses.

Parlons un peu des Nordiques à la place. Parce qu’on avait cette impression la semaine dernière que c’était dans la poche pour le déménagement des Hurricanes jusque dans la Capitale nationale. Les radios s’étaient tellement excité le poil des jarrets qu’on avait presque déjà réengagé Badaboum

Ils se basaient sur des sources anonymes, sur l’analyse du trafic aérien par une jeune gaspésienne et sur les chakras de Michel Goulet pour en arriver à leur conclusion.

Ça aura quand même pris plus d’une semaine avant qu’un journaliste ne se dise: « eille, on va demander au propriétaire des Hurricanes pour le fun ». Résultat: « Oubliez les Hurricanes ».

Peter Karmanos a expliqué que la dernière fois qu’il est allé à Québec, c’était au tournoi peewee il y environ 30 ans et que l’histoire des allées et venues de jets privés entre Raleigh et Québec, ça ne se peut pas… parce qu’il n’a pas de jet privé.

Toutes nos sympathies aux villes-de-québécois qui se sont fait dire 348 fois depuis six ans que c’était fait, le retour des Nordiques. Ils sont les victimes de cette course effrénée aux cotes d’écoute qui force les journalistes d’enquête à oublier d’enquêter lorsque la possibilité de faire rêver s’amène sur la glace.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!