Sarah-Emily St-Gelais Sokoloff Lingerie a déjà fait sa marque à l'extérieur du pays après moins de trois ans d'existence.

Les jeunes griffes de lingerie dessinées et produites à Montréal tirent brillamment leur épingle du jeu. Après Miel et U Love Green, deux marques qui misent d’abord sur le confort, voici Sokoloff Lingerie, qui se distingue avec son style féminin à souhait, audacieux mais quand même visiblement inspiré par une esthétique rétro. Sofia Sokoloff, la jeune créatrice de cette collection de dessous, ne badine pas non plus avec le confort! À preuve: les nombreux modèles de soutien-gorge sans cerceaux qu’elle propose.

Les affaires vont bien pour la diplômée de l’École supérieure de mode (ESG-UQAM). En moins de trois ans, elle a déjà réalisé le potentiel à l’export de sa griffes aux États-Unis, ce qui lui a valu tout récemment le Grand Prix des Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ).

«La première année, nous avons pu ouvrir nos trois premiers points de vente sur le territoire américain, c’était plus qu’espéré, a-t-elle témoigné par voie de communiqué. L’année suivante, nous avons su les conforter et même les doubler.»

Sokoloff Lingerie est aussi en vente chez plusieurs détaillants au Québec, dont Unicorn à Montréal, Her’s à Toronto et Simons, et les prix rivalisent avantageusement avec d’autres marques de lingerie confectionnées en Asie.

Mes deux coups de coeur de la collection printemps-été sont déjà épuisés… Je les partage quand même, car une deux images valent mille mots quand vient le temps de décrire l’esprit d’une marque:

GB_Sokoloff_PE2015_001-56_grande

Haut Jane, 48$

stardust_grande

Soutien-gorge Jane, 72$

 

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!