Une alerte pour s’assurer qu’on n’oublie pas son enfant sur la banquette arrière, un nouveau système d’infodivertissement avec CarPlay et Android Auto, des ports USB aux trois rangées du véhicule: voici quelques-unes des nouveautés technologiques notables de l’édition 2017 du véhicule sport utilitaire Acadia de GMC. Voici mes premières impressions.

Sécurité: éléments de conduite autonome, caméras et alerte pour bébé
L’Acadia 2017, arrivé chez les concessionnaires canadiens depuis quelques semaines, offre plusieurs nouveautés technologiques reliées à la sécurité.

Du lot, la caractéristique la plus originale est sans contredit un nouveau système d’alerte qui avertit le conducteur s’il a oublié quelque chose sur la banquette arrière, que ce soit un bébé ou une porte-document.

Difficile de parler de la fonctionnalité sans rappeler les horribles cas de bébés oubliés survenus cet été au Canada, un drame qui arrive (trop) souvent, généralement lorsque le conducteur sort de sa routine ou qu’il est préoccupé par quelque chose.

Pour contourner ce problème, l’Acadia 2017 note lorsque qu’une porte arrière est ouverte avant le départ du véhicule. Si c’est le cas, une alerte audio assez forte et un message sur l’indicateur de vitesse indique au conducteur de vérifier à l’arrière lorsqu’il ferme le contact, si la porte n’a pas été ouverte à la fin du trajet également.

Il s’agit d’une solution archi simple à un problème complexe. Est-ce efficace par contre? Impossible à dire pour l’instant. Il est difficile de rater l’alerte, c’est certain, mais est-ce que le conducteur s’en préoccupera encore après plusieurs mois de conduite? J’ai l’impression que oui, mais seul l’épreuve du temps pourra le confirmer.

GMC Acadia 2017

Une chose est certaine, considérant qu’il s’agit d’un ajout simple (aucun capteur sous les bancs n’est impliqué, par exemple) avec des répercussions potentielles énormes, je suis pas mal convaincu que la fonctionnalité devrait se retrouver rapidement dans les autres véhicules de GM.

Le GMC Acadia 2017 a aussi quelques nouvelles fonctionnalités de sécurité active (en option, bien sûr), comme un freinage automatique lorsqu’un piéton passe devant la voiture et le freinage automatique en marche avant à basse vitesse.

Celui-ci est doté de la fonctionnalité jeune conducteur, qui avait été introduite avec la Malibu 2016. Cet ajout permet aux parents de suivre la conduite de leur adolescent, grâce à une feuille de route qui indique par exemple combien de fois il a dépassé la limite de vitesse ou que les alertes de collision ont été activées.

Le GMC Acadia est aussi équipé d’une multitude de caméras, qui permettent par exemple d’avoir une vue en vol d’oiseau autour de la voiture. L’ajout, que l’on retrouve aussi sur de plus en plus de véhicules de GM, est quand même pratique, notamment quand vient le temps de se stationner.

Plus original maintenant, les caméras arrières peuvent aussi être utilisées avec une remorque. Des guides numériques indiquent alors au chauffeur comment se diriger s’il veut se stationner correctement ou reculer à un endroit. Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’essayer cette fonctionnalité.

Infodivertissement: CarPlay, Android Auto, Wi-Fi, etc.

Côté infodivertissement, GM continue sur sa lancée en améliorant la connectivité de son système IntelliLink. Ceux qui sont abonnés au service OnStar peuvent activer un réseau Wi-Fi fonctionnant à partir de la connexion LTE du véhicule, et l’écran tactile de 7 ou 8 pouces (selon le modèle) permet notamment de contrôler son téléphone Android avec Android Auto, ou son iPhone avec CarPlay.

J’ai eu l’occasion d’écrire sur les deux systèmes à quelques reprises au cours de la dernière année. Ceux-ci offrent une interface simple, facile à utiliser en conduisant, et donnent accès à quelques fonctionnalités de son téléphone, notamment la navigation, la musique et ses messages.

Pour utiliser son téléphone avec le système d’infodivertissement, il suffit de le brancher avec un câble USB dans le tableau de bord. Détail intéressant, le GMC Acadia 2017 est doté de plusieurs ports USB, à chacune des trois rangées du véhicule. Malheureusement, les ports à l’arrière servent exclusivement à la recharge, et ne peuvent donc pas être utilisées pour Android Auto et CarPlay. C’est dommage pour les copilotes à l’arrière.

Pour ceux qui n’ont pas de téléphone, le système IntelliLink est quand même correct, avec un GPS qui fonctionne bien. Il est aussi possible d’installer des applications sur sa voiture directement. Malheureusement, seules deux applications sont offertes pour l’instant au Canada: Glympse, pour indiquer notre location à nos contacts, et une application météo.

GM espère qu’il y en aura plus avec le temps, mais il serait étonnant que beaucoup de développeurs d’applications se donnent la peine de porter leurs logiciels pour cette plateforme, surtout que CarPlay et Android Auto risquent d’être privilégiées par les conducteurs intéressés par ce genre de choses de toute façon.

Côté audio, le véhicule est équipé d’un système à six haut-parleurs. Celui-ci est correct, mais n’impressionnera probablement pas les mélomanes.

Notons finalement que l’application mobile de GMC a été revue, et qu’elle intègre les fonctionnalités qui étaient auparavant réparties en deux applications. Pour ceux qui sont équipés du système OnStar, l’application permet notamment de démarrer ou d’éteindre sa voiture à distance, d’activer ses lumières ou son klaxon, d’envoyer une adresse au système de navigation, de retrouver son véhicule et de suivre sa consommation de données LTE.

Quelques mots sur le véhicule
Outre ses nouveautés technologiques, l’Acadia de GMC a dans l’ensemble été soumis à un régime minceur cette année. Le véhicule est un peu moins long et plus léger de 318 kilogrammes, ce qui lui permet d’offrir une consommation améliorée, sans pour autant être exceptionnelle non plus (10,2 litres par 100 km en mode traction avant pour les modèles avec un moteur de 2,5L, et 11,3 litres par 100 km pour les modèles équipés d’un moteur 3,6L).

Sur la route, cette nouvelle taille améliore notamment la manoeuvrabilité du véhicule. Sa conduite est précise, et j’ai particulièrement apprécié le mode sport sur le modèle Denali, qui offrait des sensations auxquelles on n’est pas habitué avec un véhicule du genre.

Le modèle Denali mis à l’essai ici est doté d’un habitacle quand même haut de gamme considérant son prix, avec quelques touches intéressantes comme du bois et du cuir véritable. On peut être jusqu’à 7 personnes dans la voiture, avec une configuration 2-3-2. L’espace cargo est bien sûr très limité à sept passagers, mais spacieux à cinq, alors que le VUS prend pratiquement des allures de mini-fourgonette.

Le prix de l’Acadia 2017 varie considérablement, de 34 995$ pour l’Acadia SLE FWD (le seul modèle à traction avant uniquement) à 54 695$ pour l’Acadia Denali, le tout sans compter les options.

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!