Getty Images/iStockphoto

On se lève le matin et les lumières s’allument toutes seules. Pendant la douche, la température de l’eau s’ajuste automatiquement. Puis, en quittant la maison, un simple toucher de la poignée de porte la verrouille et enclenche le système d’alarme. Voici Touché, la nouvelle génération de boutons tactiles que Disney a dévoilée au début du mois.

En partenariat avec l’Université Carnegie Mellon de Pittsburgh, des chercheurs de Disney ont extrapolé à partir de la technologie d’écrans tactiles utilisée par la plupart des téléphones intelligents et l’ont améliorée. Alors que ces téléphones perçoivent des signaux électriques de basse fréquence, Touché est sensible à un large éventail de fréquences, ce qui permet de l’utiliser sur presque n’importe quel objet.

«Tout objet conducteur d’électricité peut devenir un bouton tactile, explique le chercheur principal de Disney Research, Ivan Poupyrev. Ça pourrait transformer la vie des gens.»

Le système sera non seulement plus étendu, mais aussi plus intelligent. «C’est vraiment différent des anciennes technologies tactiles, affirme-t-il. Avant, il était question de définir une situation, que vous touchiez un objet ou pas. Pour notre part, nous étudions le toucher : son contexte, la position des doigts, le sujet (adulte ou enfant) pour arriver à obtenir une meilleure réponse.»

Disney a dévoilé cette technologie en conférence virtuelle le 7 mai. L’entreprise anticipe un intérêt commercial élevé pour les applications qui sont déjà prêtes à la production de masse. «La technologie tactile est véritablement en croissance, croit la blogueuse Devindra Hardawar (VentureBeat). Depuis l’arrivée sur le marché du iPhone, s’intéresser à ces technologies est devenu essentiel.»

Mme Hardawar estime que Disney devrait faire l’essai de Touché à Disney World. «Ils pourraient créer pour les visiteurs, une façon unique d’interagir avec les attractions.»

Aussi dans Maison :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!