Le sexe, ça fait jaser! Si bien que les gens entretiennent parfois des idées fausses sans nécessairement le savoir. Et si l’on départageait le mythe de la réalité pour éviter que perdurent certains clichés?

Tout couple «normal» a des relations sexuelles hebdomadaires.
Faux. Il n’y a pas de fréquence «normale» à laquelle un couple doit avoir des relations sexuelles. Le niveau de désir sexuel varie d’une personne à l’autre. Plusieurs facteurs comme l’âge, l’état de santé, le stress, la fatigue, la routine quotidienne ou simplement le fait d’avoir des préférences sexuelles différentes peuvent limiter les rapports sexuels. L’important est d’arrêter de se fier aux «moyennes» et de trouver son propre rythme.

La consommation de certains aliments donne un meilleur goût au sperme.

Il n’existe a encore aucune recherche scientifique établissant un lien entre l’alimentation et une modification du goût du sperme. Selon certaines
hypothèses, un régime riche en fruits pourrait donner une saveur sucrée au sperme. À l’inverse, les aliments comme les viandes rouges, les épices, l’alcool et certains légumes, tels les asperges ou le chou, seraient susceptibles de rendre le sperme plus amer ou acide, mais tant qu’il n’y a pas d’étude, cela reste des hypothèses!

La pratique du sexe oral ne présente aucun risque de contracter une infection transmissible sexuellement et par le sang.
Faux! Certaines ITSS peuvent se transmettre par les liquides biologiques (les sécrétions vaginales, le sperme et même le liquide pré-éjaculatoire). Les plus petites lésions dans la bouche deviennent donc des «portes d’entrée» pour les virus (par exemple, le VIH) ou les bactéries. Pour pouvoir profiter du moment sans tracas, utilisez une digue dentaire (carré de latex qui recouvre la vulve et agit comme barrière contre les ITSS) et le condom pour la fellation.

Les femmes peuvent éjaculer.

Vrai pour certaines. Au moment de l’orgasme, un liquide est expulsé par l’urètre (canal de sortie de la vessie). La quantité de liquide émis varie d’une personne à l’autre, mais cela est souvent insuffisant pour être perçu. Les rares femmes chez qui l’éjaculation est très abondante sont communément appelées «femmes fontaines». Plusieurs études affirment que ce liquide proviendrait des glandes de Skene, semblables à la prostate chez l’homme. Sa composition exacte est encore inconnue.

Aussi dans Plus :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!