L'intuition peut constituer un outil formidable. En prêtant l'oreille à notre petite voix intérieure, nous pouvons déceler un problème de santé plus rapidement que quelqu'un qui ne «s'écoute» pas.

L’intuition est un phénomène réel, mais probablement pas aussi important que certains le croient. Bien comprise, elle peut être une précieuse alliée. Mal comprise ou surestimée, elle peut nous inciter à faire de mauvais choix.

Vous est-il déjà arrivé de revoir quelqu’un après un certain temps et de remarquer qu’il y avait quelque chose de changé dans son apparence? «T’es-tu fait pousser une moustache?» pourriez-vous lui demander. «Non, mais j’ai rasé le reste de ma barbe», pourrait être la réponse. «Oh oui, bien sûr.»

Je suis certain que vous avez déjà eu ce type d’échange. C’est un excellent exemple de ce que nous appelons «l’intuition». Notre cerveau enregistre une image qui devient familière. Lorsque l’image est modifiée, nous décelons un changement, sans pouvoir préciser la différence. Cela crée une impression d’étrangeté. De là nous vient l’intuition en question. 

Il en va de même pour les événements. Il existe un cours des événements qui nous est familier. Toute petite modification à cet ordre nous donnera une impression d’étrangeté. Nous décelons qu’il y a quelque chose de différent, même si nous ne pouvons pas mettre le doigt dessus. Sans entrer dans les détails techniques, le cerveau n’est pas uniquement un centre du langage, mais c’est le langage qui nous sert à communiquer.

Or, il est parfois difficile de trouver les mots pour décrire une perception. Le cerveau peut déceler une modification dans un schéma prévu, mais, étant donné nos lacunes de mémoire et celles de nos outils de communication, nous ne pouvons pas toujours cerner les raisons pour lesquelles nous ressentons quelque chose. 

L’intuition peut constituer un outil formidable. En prêtant l’oreille à notre petite voix intérieure, nous pouvons déceler un problème de santé plus rapidement que quelqu’un qui ne «s’écoute» pas. Nous pouvons aussi ressentir un problème au travail ou dans une relation avant même qu’il se manifeste.

Malheureusement, l’intuition ne peut pas toujours reconnaître ce qui est important. Ceux qui se fient trop à leur instinct ont des réactions exagérées. C’est là que la crainte et la méfiance entrent en scène. L’intuition, c’est cette impression qu’il se produit quelque chose d’inhabituel. Traitez-la comme une source d’information supplémentaire, pour en faire votre alliée. Mais ce n’est pas parole d’évangile. Cette information, même réelle et décelable, n’est pas toujours significative.

Aussi dans La vie en tranches :

blog comments powered by Disqus