Éteint depuis des milliers d’années, le géant pourrait réapparaître grâce à de nouvelles techniques de clonage.

Des efforts pour réaliser un tel
projet ont été entrepris dans les années 1990 grâce à de la peau et du
tissu musculaire provenant de carcasses trouvées dans le permafrost
sibérien. Le froid extrême ayant trop endommagé la matière première,
l’expérience fut abandonnée.

Toutefois, une technique développée en 2008 par Teruhiko Wakayama du Riken Centre for Developmental Biology, au Japon, a permis de cloner une souris à partir d’un spécimen congelé depuis16 ans.

Il n’en fallait pas plus pour qu’Akira Iritani, professeur à l’Université de Kyoto, relance son idée de faire revivre une espèce disparue depuis 5000 ans.

En utilisant la méthode du docteur Wakayama, Iritani a l’intention de
prélever des noyaux de cellules de mammouth et de les insérer dans les
cellules vivantes d’un éléphant africain femelle; une procédure qui
pourrait prendre jusqu’à deux ans selon lui. En ajoutant les 600 jours
de gestation de l’animal, le «revenant» pourrait naître d’ici quatre à
cinq années, si l’expérience est couronnée de succès.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!