La Sony Tablet P

De plus en plus de télévisions sont étiquetées «intelligentes». Comparés à ce qui s’en vient, les modèles actuels ressemblent toutefois bien plus à des cancres qu’à des premiers de classe.

Les télévisions intelligentes permettent de naviguer sur le web, de regarder des vidéos YouTube et de télécharger des applications comme Twitter et Facebook directement sur son téléviseur, sans passer par un ordinateur. Si les promesses du genre sont nombreuses, leur popularité est pour l’instant plutôt limitée, ce qui n’inquiète pas le milieu pour autant.

«Les téléviseurs intelligents n’existent dans leur forme actuelle que depuis environ deux ans. En comparaison, les téléphones intelligents ont maintenant une dizaine d’années», rappelle Lance Koenders, directeur du marketing chez Intel, responsable des Smart TV.

Pour lui, il n’y a donc au­cune raison de s’inquiéter : «Les télévisions intelligentes se cherchent, mais le meilleur est encore devant nous.» Pour vraiment décoller, elles doivent encore relever quelques défis importants.

Simplifier l’interface
«La plupart des gens, surtout ceux de 40 ans et plus, veulent que l’interface de leur téléviseur soit la plus simple possible», croit M. Koenders. Pour la moyenne des ours, les interfaces des téléviseurs intelligents sont malheureusement encore très complexes.

Multiplier les applications
Si la quantité d’applications offertes sur les télés intelligentes augmente constamment, l’incompatibilité entre les marques (Google TV, LG, Samsung, etc.) complique beaucoup le travail des développeurs et rend ce marché moins intéressant pour eux.

Cela pourrait toutefois changer rapidement. LG, Sharp et Philips permettront par exemple dès le mois
prochain aux développeurs de créer des applications compatibles avec leurs trois plateformes, et Google devrait bientôt permettre aux appareils Google TV de se connecter à l’Android Market et d’accéder à ses centaines de milliers d’applications.

Offrir du contenu exclusif
Pour Lance Koenders, c’est toutefois l’arrivée de contenu exclusif qui pourrait vraiment aider à populariser la télévision intelligente. En plus du sport, des séries télévisées populaires pourraient aussi, éventuellement, être offertes directement sur ces téléviseurs intelligents.

Gageons que les fournisseurs satellites et les câblodistributeurs ne seront pas très chauds à cette idée…

Aussi dans Techno:

blog comments powered by Disqus