Dimanche, alors que les
États-Unis et le reste du monde se souvenaient des attentats du 11
septembre 2001, un internaute a publié sur la page Facebook de la
Maison-Blanche des messages de menace.


La police chargée de protéger le
président des États-Unis a annoncé qu’elle était en train d’enquêter sur
ces menaces. Sur le babillard Facebook de la Maison Blanche,
l’internaute dont le nom écrit en arabe semble être Abou al-Mouthanna
al-Maqdissi, a publié plusieurs commentaires en anglais:

«Nous
reviendrons, USA, un seul jour, 11/9/2011», le tout accompagné d’un
montage photo de l’ancien ennemi public n°1 Oussama ben Laden, et d’un
avion sur le point de s’écraser sur le World Trade Center.
«Nous viendrons à vous, Maison Blanche, bientôt», a écrit ce même internaute un peu plus tard.
Dans un troisième message encore plus explicite, il écrit «Nous reviendrons le 11 septembre 2011 pour tous vous tuer».

Edwin Donovan, porte-parole du Secret Service, a indiqué que les
messages avaient été transmis à une équipe de son service chargé des
menaces sur Internet. Il n’a en revanche pas souhaité s’exprimer sur le
fond de l’affaire.

«À chaque fois que nous recevons des renseignements sur un message
[de menaces] sur Facebook ou Twitter, nous avons une équipe qui s’occupe
des menaces électroniques qui l’examine, en évalue la dangerosité et
détermine ensuite quelles suites à lui donner. C’est ce qui est en train
de se produire présentement», a précisé le porte-parole.

Aussi dans Techno:

blog comments powered by Disqus