Collaboration spéciale L’équipe de Fibres collectives (de haut en bas) : Myriam Benoit, Andréanne Couchesne et Duc C. Nguyen.

Pour faire face aux géants de la mode, des créateurs d’ici ont choisi de se regrouper. La boutique en ligne de Fibres collectives, idée originale de trois diplômés en mode, permettra à toute une communauté de designers québécois de se faire connaître encore davantage dès la fin du mois d’octobre.

«Fibres collectives n’est pas seulement une plateforme de commerce en ligne, précise Andréanne Courchesne, qui en est la cofondatrice, avec Myriam Benoit et Duc C. Nguyen. C’est aussi un outil de sensibilisation.» Il faut savoir que, depuis plusieurs mois déjà, le trio d’entrepreneurs publie des billets dans la partie blogue du site pour faire connaître les créateurs d’ici – et, par le fait même, faire circuler son nom. Ultimement, l’objectif de Fibres collectives est de devenir une référence en matière de mode locale.

L’idée de ses fondateurs fait d’ailleurs mouche auprès des principaux intéressés : «Les designers voient l’intérêt de se rassembler sur une même plateforme, et ce, même s’ils ont déjà leur propre boutique en ligne», souligne Andréanne Courchesne, expliquant observer un certain esprit collaboratif dans le milieu. Comme le dit l’adage: l’union fait la force.

Des noms comme Marilyne Baril, Noémiah et Velvet Moustache y sont déjà associés. Leurs créations ont d’ailleurs fait partie de l’exposition organisée par Fibres collectives mardi soir au cinquième étage du Ogilvy dans le cadre de Fashion Preview. «Si l’industrie de la mode au Québec se regroupe, elle sera plus forte pour faire face aux grandes compagnies internationales», estime Mme Courchesne.

Outre son contenu éditorial étoffé, Fibres collectives se distinguera des autres boutiques en ligne en proposant des agencements mettant en vedette les créations de différents designers. Une manière de présenter les produits qui s’inscrit, d’une certaine manière, dans la tendance, en marketing, à personnaliser l’offre pour se démarquer et attirer les clients, comme en témoigne le professeur à l’École supérieure de mode de Mont­réal Jocelyn Bellemare. «Le consommateur d’aujourd’hui devient exigeant et recherche des produits et des services personnalisés», a-t-il affirmé plus tôt cet été en entrevue.

On trouvera d’ailleurs un peu de tout sur la plateforme, du prêt-à-porter aux accessoires, et le catalogue d’une dizaine de créateurs sera appelé à grossir de saison en saison, mais toujours dans le souci d’offrir des pièces de qualité et fabriquées localement.

La boutique www.fibrescollectives.com sera opérationnelle dès la fin du mois.

1. Pantalon Matka / Jennifer Glasgow  2. Tricot Zoya / Jennifer Glasgow   3. Sac à lunch / Matu

1. Pantalon Matka / Jennifer Glasgow 
2. Tricot Zoya / Jennifer Glasgow  
3. Sac à lunch / Matu

Aussi dans Tendances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!